Les voitures électriques sont de plus en plus plébiscitées en Europe. En revanche, les véhicules à hydrogène sont encore rarement achetés. Selon l’ACEA (Association des constructeurs européens d'automobiles), leurs ventes ont à peine atteint 165 unités au cours du premier trimestre 2020. Il s’agit néanmoins d’une hausse de 40 % en comparaison de la même période l’an dernier.

À Paris, les propriétaires de voiture à hydrogène pourront bientôt accéder à une station de recharge. Le 18 avril dernier, la municipalité a publié un appel d'offres. Elle y a annoncé avoir reçu d'un opérateur une manifestation d'intérêt spontanée pour implanter une station à hydrogène sur un terrain localisé dans le 16ème arrondissement.

Il reste à déterminer l'impact de ce type d'infrastructure sur l'achat de voitures dotées de pile à combustible en France. À noter que l'Hexagone est le deuxième pays européen enregistrant le plus grand nombre d'immatriculations d'automobiles à hydrogène. Logiquement, les professionnels qui y distribuent des contrats d'assurance dédiés à ces véhicules devraient enregistrer des souscriptions équivalentes.

Classement des pays européens suivant leurs ventes de voitures à hydrogène durant le premier trimestre 2020

L'Allemagne et la France ont regroupé plus de 60 % des ventes de voitures à hydrogène enregistrées en Europe durant les trois premiers mois de l'année. L'Allemagne est arrivée en tête du classement avec 55 unités écoulées sur cette période. L'Hexagone, pour sa part, est parvenu à vendre 46 véhicules équipés de pile à combustible. Viennent ensuite :

  •  Les Pays-Bas, avec 23 immatriculations ; 
  •  La Suisse, qui a comptabilisé 16 ventes ; 
  •  L'Angleterre, avec 11 voitures à hydrogène mises en circulation ; 
  •  L'Autriche, avec 6 unités écoulées ; 
  •  La Belgique, qui a réussi à vendre 4 modèles dotés de pile à combustible ; 
  •  La Suède, qui a immatriculé 2 voitures à hydrogène ; 
  •  Le Danemark, avec seulement 1 immatriculation ; 
  •  L'Espagne, qui a aussi vendu juste 1 modèle.

La station à hydrogène construite à Paris sera publique

La station à hydrogène qui sera implantée dans le 16ème arrondissement de Paris occupera 930 m2. Dans le détail, elle sera installée au niveau de la Porte de Saint-Cloud. L'hydrogène sera produit sur place par le biais de l'électrolyse.


L'appel d'offres dévoilé par la Ville n'a pas précisé l'opérateur qui a manifesté son intérêt. Il a toutefois souligné que la station sera principalement destinée à recharger les taxis de Hype. Il est donc possible que la demande ait été émise par Air Liquide. En effet, le groupe a déjà créé une coentreprise baptisée HysetCo avec Hype. La joint-venture prend en charge la plupart des stations à hydrogène publiques situées en Île-de-France.

Au cas où la station servirait réellement à approvisionner les véhicules de Hype, elle devrait délivrer de l'hydrogène à une pression de 700 bars. Toujours est-il que l'infrastructure sera accessible au grand public.