L'intérêt premier de l'assurance habitation réside dans le fait qu'elle rembourse les éventuels dommages qui touchent au bien immobilier d'un particulier. Ce dernier décide d'en contracter une lorsqu'il désire bénéficier d'un remboursement en cas d'accidents, incluant les catastrophes naturelles. Sont concernés dans le terme « habitation » le bâtiment en lui-même ainsi que les autres structures attenantes donc inséparables de la maison. Ces installations intégrées au logis comptent notamment les dispositifs destinés à l'alimentation en énergie, l'ascenseur et les sanitaires.

L'assurance habitation sert également à protéger les petits investissements qui ont été effectués en vue d'améliorer le confort des habitants, comme les aménagements divers d'extérieur ou la véranda. Le cas des piscines reste cependant exceptionnel.
L'installation devra répondre à des normes strictes et les assureurs imposent habituellement des extensions pour plus de garanties. Le coût des modifications reviendrait beaucoup plus élevé que le contrat d'assurance lui-même. Ainsi, les sociétés d'assurance n'acceptent de couvrir que les structures respectant les normes, qu'il s'agisse de l'architecture de la maison elle-même ou des dépendances.


Parmi les nombreuses propositions d'assurance habitation, certaines proposent également de couvrir les risques de détérioration des clôtures extérieures et des terrasses non-recouvertes. Le particulier désirant contracter une assurance habitation sur son parc immobilier prendra avant tout soin de lire attentivement les termes stipulés dans le contrat.

L'assurance habitation des biens mobiliers

Les biens mobiliers sont composés de tout objet et tout accessoire se trouvant dans la maison. Entre le mobilier et les divers véhicules, l'assurance habitation prend à sa charge les risques d'accidents les concernant.
Le contrat d'assurance précise généralement en termes clairs les dispositions concernant les cas exceptionnels d'objets déplacés le temps d'un voyage ou les articles d'autrui qui se trouveraient chez soi lorsqu' un accident se produit. Les meubles sont les plus couramment couverts. Ils se trouvent directement concernés par ce type d'assurance dans la mesure où ils composent l'intérieur de la maison assurée. Le linge et les différents accessoires de décoration font également partie du lot, de même que le matériel de cuisine.

Selon l'assurance habitation prise, le particulier pourra y faire mentionner ses objets de valeur pour parer aux cas de vol ou de destruction. L'assurance habitation couvre exceptionnellement les véhicules et ce, sous certaines conditions.
Le véhicule concerné doit être inactif au moment des faits et se trouver dans le local de rangement prévu à cet effet. Le garage ou tout autre type de pièce servant à stationner le véhicule est valable s'il est construit selon les normes de l'immobilier. Dans le cas des véhicules, ce type d'assurance ne prend en compte que les cas d'explosion ou d'incendie. Il en est de même pour les tondeuses ou autres véhicules servant à l'entretien de la maison et de ses dépendances.


En tant que propriétaire d'un bien immobilier, tout individu a le droit et le devoir de le faire protéger par une assurance habitation. Il est tranquillisé contre les accidents et protège également ses pairs en cas de dommages sur autrui. Cette responsabilité civile est automatiquement comptée dans l'assurance habitation en plus des cas de vol, de dégâts des eaux, de catastrophes naturelles ou encore d'incendies. Quoi qu'il en soit, il est important de bien lire le contrat et de ne signer qu'une fois s'être bien renseigner.