Echange de maison et assurance

L'échange de maison est une formule qui à tendance à séduire année après année aussi bien les Français que les étrangers, pour les avantages financiers et de confort qu'elle présente dans les destinations touristiques les plus recherchées, mais aussi pour son état d'esprit. Bien entendu, laisser sa maison à d'autres personnes pour une durée définie peut soulever certaines craintes. Pour partir l'esprit tranquille, faisons le point sur les précautions à prendre en termes d'assurance.

Qu'est-ce que l'échange de maison ?

L'échange de maison est un principe simple. Des particuliers, souvent des familles ou des couples, entrent en contact principalement sur le web et se mettent d'accord pour échanger, le temps d'une période précise, leurs maisons. Un weekend, une semaine, plusieurs mois… Il s'agit d'une formule favorisée pour les départs en vacances, et fréquemment pour des destinations Françaises.


Quelle responsabilité en cas de dommage ?

Lorsque vous échangez votre maison, il existe certains risques, tout comme au quotidien. Que se passe-t-il si vous abîmez le mobilier de la famille chez laquelle vous résidez temporairement ? Si votre chien blesse le postier ? Ou si votre enfant détériore la voiture d'un de leurs voisins ?

Dans ce type d'accord, vous êtes responsables des dommages que vous pouvez causer aux biens mobiliers et immobiliers de l'autre famille, tous comme ceux de leurs voisins et des autres personnes physiques et morales autour.

Comment s'assurer pour un échange de maison ?

Des clauses particulières

Ce type d'hébergement nécessite une préparation préalable auprès des assurances. En premier lieu, il est idéal de vous mettre d'accord avec l'autre famille sur les démarches à suivre. Comme dans le cas d'une location meublée, vous serez amené à vous substituer à leurs responsabilités quand eux vont se substituer aux vôtres. Au niveau de l'assurance habitation, il est possible d'ajouter deux clauses particulièrement adaptées à l'échange de maison :

  • La clause « pour le compte de qui il appartiendra » : qui correspond à l'assurance responsabilité civile des occupants vis-à-vis des biens mobiliers (vérifier que les meubles, vêtements et produits électroménagers y soient bien inclus) et immobiliers du propriétaire ;

  • la clause « abandon de recours » : qui correspond à un engagement de la part du propriétaire et de l'assureur sur le fait de ne pas demander d'indemnisations aux occupants.

Ces clauses ne sont pas nominatives étant donné qu'elles s'appliquent à toute personne occupant votre résidence. Pour davantage de confiance dans votre démarche, envoyez-vous mutuellement les preuves d'assurance suscitées.


La responsabilité civile

Les clauses vues précédemment sont adaptées à la couverture envers la famille avec laquelle vous procédez à l'échange, mais qu'en est-il de votre protection envers les tiers ?

Vérifiez que votre contrat d'assurance habitation détient une garantie "villégiature". Cette dernière sert à indemniser les personnes physiques et morales à qui vous pouvez avoir causé préjudice lors de votre voyage, loin de votre domicile. En effet, il faut que la distance domicile / lieu de la maison d'échange soit compatible avec les conditions de la garantie, ainsi que le lieu même où se situe l'autre maison. Enfin, faites attention à ce que la durée de votre séjour corresponde à celle de la garantie.

Et pour les sinistres survenant à mon domicile ?

Pas d'inquiétude à ce niveau là. Votre assurance multirisque habitation fonctionne sur votre logis avec la famille l'occupant comme avec vous lorsque vous y êtes présent, en prenant en en charge les dégâts causés à votre maison. Cependant, l'assureur pourra se retourner contre la famille occupant le logement si ils sont responsables du sinistre. Si un incendie, un dégât des eaux, ou une explosion survient hors du domicile habituel, la garantie villégiature couvrira les dommages. Ainsi, vous pouvez pratiquer l'échange de maison en toute sérénité !