Prévenir votre assurance d’une location saisonnière
un service de meilleurtaux.com

Prévenir votre assurance d’une location saisonnière

Si vous partez en vacances et que vous avez réservé un logement, il faut penser à prévenir votre compagnie d'assurance de cette location saisonnière. Le but est de savoir quels risques sont couverts pendant votre séjour et si le contrat contient tout ce qu’il faut pour être protégé et passer de bonnes vacances.

assurance location saisonnière

L'assurance du propriétaire

Pour le propriétaire du bien, l'assurance n'est pas obligatoire. En effet, s'il souhaite faire louer son logement meublé, il sera considéré comme un propriétaire non occupant auprès des assureurs. C'est pour cette raison qu'il n'est pas dans l'obligation de souscrire une assurance pour ce bien, même si cela est préférable.

Cependant, il doit prévenir son assureur qu'il compte faire louer son bien et vérifier que dans son contrat Multirisques Habitation, la « responsabilité civile du propriétaire » joue bien en faveur des locataires.

Ensuite, Il est possible d'ajouter des garanties. Par exemple, la garantie « recours des locataires contre le propriétaire » indemnise, en cas d'incendie ou de dégâts des eaux, les dommages causés au locataire. Bien entendu, il faut que ce problème provienne d'un défaut d'entretien du bâtiment. Pour cette même protection, il existe également la clause « pour le compte de qui il appartiendra ».

Si la clause « d'abandon de recours » est présente dans le contrat, c'est  au locataire de prendre en charge l'indemnisation des voisins et autres personnes touchées par cet incident. Il ne pourra pas se retourner contre le propriétaire.

L'assurance du locataire

Si une personne décide de partir en vacances et loue une maison ou un appartement, elle est normalement couverte par son assurance habitation. En effet, cette assurance peut couvrir le domicile principal et une résidence secondaire pour les dégâts subis ou causés par le locataire.

Il est néanmoins recommandé de prendre des précautions quant au contrat, en demandant à l'assureur tout détail utile sur la location saisonnière. Par exemple, il faut vérifier si le contrat contient une « extension villégiature » ; et si c'est le cas, il faut prendre connaissance des dommages couverts par l'assurance ainsi que des franchises et plafonds de garantie.

Afin d'être prudent et informé de l'étendue de sa protection, le locataire peut :

  • consulter lui-même le contrat,
  • faire appel à sa compagnie d'assurance pour avoir plus de renseignements sur l'étendue de son assurance habitation,
  • prévenir son assurance de la location saisonnière.

Dans le cas où le contrat ne comporterait pas « d'extension villégiature » ou si elle serait insuffisante, il est recommandé de demander à son assurance, un nouveau contrat ou une extension de garantie.