La taxe d'habitation va être supprimée d'ici à 2020
un service de meilleurtaux.com

La taxe d'habitation va être supprimée d'ici à 2020

Mesure phare du programme fiscal d'Emmanuel Macron, la suppression totale de la taxe d'habitation ne serait effective que d'ici 2020. D'ici là, les contribuables concernés devraient bénéficier d'un dégrèvement de 30 % en 2018, puis d'un second dégrèvement de 65 % en 2019.

80% Français exonérés taxe habitation 2020

Qu'est-ce que la taxe d'habitation ?

Il s'agit d'un impôt payé par les locataires ou propriétaires qui occupent un logement au 1er Janvier. Cet impôt est encaissé par la commune et le département du bien immobilier dans le but de financer des services aux habitants des communes et d'améliorer la qualité des équipements collectifs. Selon les chiffres de la Direction générale des Finances Publiques, la taxe d'habitation a rapporté près de 22 milliards d'euros en 2016.

Suppression totale à partir de 2020

A compter de 2018, un dégrèvement de la taxe d'habitation serait accordé aux foyers dont les ressources ne dépassent pas un certain montant. Il serait égal à 30 % de la taxe due en 2018, et serait cumulable avec les exonérations ou dégrèvements déjà existants.

Son taux grimperait à 65 % pour le calcul de la taxe d'habitation 2019, puis à 100 % à partir de 2020, ce qui aboutirait à effacer totalement la taxe d'habitation des foyers bénéficiaires.

Bon à savoir : seule la taxe d'habitation concernant la résidence principale est concernée par la réforme. La taxe d'habitation des résidences secondaires resteront dues dans les conditions actuelles.

Qui sera exonéré ?

Le plafond d'exonération sera de 27 000 € de revenu fiscal de référence pour un célibataire, ce qui correspond à 30 000 € de revenus annuels (2 500 € par mois) en intégrant l'abattement de 10%.

Bon à savoir : les revenus de l'épargne viennent s'ajouter au revenu fiscal de référence.

Pour un couple sans enfant, le seuil sera 43 000 € de revenu fiscal de référence, soit des revenus d'environ 38 900 € pour le couple (environ 4 000 € par mois).

Pour un couple avec un enfant (2,5 parts), le revenu fiscal de référence maximum sera donc de 49 000 € pour ne plus payer de taxe d'habitation, soit 54 444 € de revenus annuels (environ 4 540 € par mois). Pour un couple avec deux enfants, la limite serait de 55 000 € de revenu fiscal de référence ou 61 111 € de revenus annuels (environ 5 100 € par mois).

Aujourd'hui, 20 % des foyers bénéficient déjà d'une exonération ou d'un dégrèvement total de taxe d'habitation relative à leur résidence principale. D'ici 2020, 60% de Français supplémentaires seront exonérés. Les 20 % les plus aisés, en revanche, continueront de la payer entièrement.