Assurance loyers impayés : comparatif
un service de meilleurtaux.com

Assurance loyers impayés : comparatif

Vous souhaitez vous assurer une rentrée de capitaux régulières avec un investissement immobilier, mais la location d’appartements vous  fait peur à cause du risque de ne pas recevoir les loyers à temps, voire même pas du tout en cas de litige avec votre locataire ? L’assurance loyers impayés, pallie ce risque, ainsi que d’éventuelles détériorations ou frais de contentieux. Les renseignements ci-dessous vous aideront à établir la meilleure comparaison des produits disponibles sur le marché.

Comparateur assurances loyers impayés

Assurance loyers impayés : comparatif des conditions de souscription

Les compagnies d'assurance ou les banques proposent généralement cette assurance Garantie Loyers Impayés, ou GLI . Elle ne couvre par contre que les locataires solvables et présentant peu de risques. L'appréciation du risque variera selon l'assureur.

Pour s'assurer de ces qualités de solvabilité, le locataire devra en général faire valoir un niveau de ressources minimal stipulé par le contrat d'assurance loyer impayé. Pour cela, il lui est demandé de remplir une déclaration de ressources,  et de fournir les documents justificatifs qui s'imposent, comme le bulletin de paye ou l'avis d'imposition. Cette étape est appelée « l'agrément ».

Pour être considéré comme solvable, le locataire doit justifier que le loyer représente moins d'un tiers de ses revenus nets. Si son emploi est un CDI, il n'aura alors pas besoin de justifier d'une caution solidaire chargée d'assurer le paiement du loyer en cas d'imprévu. S'il ne satisfait pas à ces conditions, c'est-à-dire s'il est en CDD, ou étudiant, ou que le loyer représente plus d'un tiers de ses revenus, ou qu'il est en période d'essai, alors il devra justifier d'une caution solidaire auprès d'un  tiers. S'il ne rentre pas dans ces conditions, il est toujours possible de souscrire en remplacement une Garantie Risque Locatif.

Sachez donc au préalable si votre locataire entre bien dans le champ de souscription de votre assureur. Dans le cas contraire, commencez par chercher une autre compagnie…ou un autre locataire.

Assurance loyers impayés : le comparatif en pratique

L'assurance GLI couvre quatre risques principaux, qu'il vous faudra bien comparer et appréhender, tant au point de vue de l'étendue de la garantie que des restrictions imposées par les exclusions :

  • Les loyers impayés : l'assureur prendra en charge les loyers, charges et taxes non payés, les indemnités d'occupation, et ce, quelle que soit la raison du défaut de paiement.

  • Les détériorations et dégradations qui ne seraient pas couvertes par le dépôt de garantie.

  • Le décès ou le départ précipité du locataire, qui sont indemnisés jusqu'à la récupération des locaux.

  • Les frais de contentieux engagés pour récupérer les loyers impayés ou réparer les dégradations.

Ainsi, si vous voulez comparer entre elles les offres d'assurance GLI, vous devez confronter :

  • Le prix de l'assurance, exprimé en pourcentage du montant annuel du loyer. Pour mémoire, le tarif de l'assurance GLI (ou prime) sera en moyenne de 3 à 4% du montant annuel du loyer.

  • La présence ou non de mois de franchise, au cours desquels le non-paiement du loyer n'est pas pris en charge. Celle-ci s'exprime en semaines ou mois.

  • Le caractère inclus ou optionnel de la garantie détériorations et dégradations, et la surprime éventuelle.

  • Les options du contrat, qui peuvent être l'étude et vérification des documents fournis par le locataire ou l'assurance propriétaire non occupant (PNO).

  • Les exclusions dans les conditions générales ou particulières, comme dans toutes les polices d'assurance.

  • Pour avoir accès à toutes les informations nécessaires à une comparaison d'assurance habitation réussie, prenez quelques minutes sur un comparateur d'assurance pour faire une simulation et ainsi obtenir les meilleures propositions d'assurance, adaptées à votre budget et vos besoins.

Parmi tous les contrats proposés par l'assurance habitation, celui-ci concerne exclusivement les propriétaires non-occupant. Ouvrir son bien immobilier à la location peut être particulièrement risqué, d'où la nécessité de se protéger. En effet, certains locataires ne peuvent pas payer leur loyer pour quelque raison que ce soit. De même il est parfois un peu difficile de relouer son bien dans l'immédiat. Garantissez-vous une rente régulière avec une assurance loyers impayés. Indispensable, elle s'adapte à votre bien et à vos besoins.