Qu'est-ce qu'une assurance habitation ?

Le propriétaire ou le locataire du logement doit penser à se protéger de toutes les éventualités, et aux lourdes responsabilités et frais d'indemnisation y afférents.

De nombreux accidents peuvent arriver dans une habitation, tels qu'incendie, dégât des eaux, explosion, sinistre dû à une catastrophe naturelle ou technologique. Il existe aussi des risques comme celui de se faire cambrioler. Il est possible aussi que des personnes, habitant le logement ou pas, soient victimes directes ou collatérales.

Les dégâts peuvent être d'ordre matériel ou corporel. Un incendie peut se propager et endommager les habitations voisines, un dégât des eaux peut infiltrer les murs des appartements situés plus bas. Un habitant ou une personne voisine peut être blessé par du matériel endommagé présent dans l'habitation.


Le contrat d'assurance habitation permet de toucher des indemnisations financières pour les dégradations subies par le logement et par son contenu, suivant les garanties choisies par l'assuré. Il inclut aussi une couverture de responsabilité civile, afin de prendre en charge la protection des personnes.

L'assurance habitation est-elle obligatoire ?

Non obligatoire pour un propriétaire

Si le propriétaire est l'occupant du logement, il n'y a aucun minimum légal d'assurance habitation. Il est cependant fortement conseillé d'en prendre une. Si le propriétaire n'occupe pas le logement, il n'a pas l'obligation de souscrire une assurance habitation. Il peut, s'il loue son bien, souscrire une assurance logement et en répercuter le coût sur le loyer du locataire.

Si le bien est une copropriété, le copropriétaire a l'obligation de souscrire une garantie de responsabilité civile. Si une assurance habitation est prise par le syndic, elle ne couvrira à priori que les parties communes.

Obligatoire pour le locataire, avec des exceptions

Cette obligation est levée dans le cadre :

  • d'un meublé,
  • d'un logement de fonction,
  • d'une location saisonnière.

Bien entendu, si dégât il y a, le locataire sera responsable et devra dédommager bailleur et éventuels tiers.

En dehors de ces cas d'exception, le locataire doit souscrire une assurance habitation à minima contre les risques locatifs (dommages liés à un dégât des eaux, un incendie ou une explosion). Pour inclure des dommages infligés à des tiers, le locataire doit souscrire une garantie complémentaire.


Le locataire peut choisir l'assurance qu'il souhaite, sans que son bailleur puisse lui imposer son propre choix.

L'assurance habitation jeune

Une compagnie d'assurance propose une couverture comprenant des garanties de base à un tarif réduit, et de nombreuses options.

Qui est considéré comme jeune ?

Certaines compagnies d'assurance proposent des formules conçues pour les jeunes ayant entre 18 et 30 ans, d'autres restreignent la tranche d'âge aux 18-28 ans alors que pour certaines il faut avoir moins de 25 ans.

Dans tous les cas, les formules visent une population aux moyens financiers plus limités et sont donc plus accessibles.

Des conditions supplémentaires peuvent être demandées comme :

  • ne pas avoir d'enfant,
  • que le logement ne comporte qu'une ou deux pièces,
  • qu'il ne dépasse pas une certaine superficie.

De plus, le montant du capital mobilier couvert est généralement assez faible.

Quelles garanties sont proposées ?

La couverture basique comprend généralement :

  • les dommages causés par un incendie, un dégât des eaux, une catastrophe naturelle,
  • une garantie contre le vol et le vandalisme,
  • les garanties assistance et responsabilité civile.

Des options spécifiques, gratuites ou payantes, sont également proposées, comme par exemple :

  • une garantie stage en milieu professionnel,
  • une garantie téléphone portable couvrant le vol de l'appareil au cours d'une agression ou d'une effraction et permettant à l'assuré de toucher une indemnité pour le remplacer, remplacer la carte SIM voire prendre en charge les communications frauduleuses,
  • une garantie instrument de musique,
  • une couverture séjours et voyages.

Et en colocation ?

Certains assureurs proposent des contrats spécifiques aux colocataires réservés aux jeunes.


La loi impose en cas de colocation d'un logement de souscrire une garantie risques collectifs :

  • couvrant les dégâts occasionnés à l'habitation,
  • ne couvrant pas les dommages causés aux voisins,
  • ne couvrant pas non plus les biens matériels en cas de sinistre.

Au-delà de cette assurance obligatoire, les colocataires peuvent souscrire des garanties supplémentaires pour se prémunir contre les autres risques.

Contrat de bailContrat d'assuranceRemarques
Un seul
  • Un contrat d'assurance suffit pour couvrir tous les colocataires
  • Chaque colocataire peut s'assurer individuellement.
Le contrat doit faire mention du nom de chacun des colocataires.
PlusieursChaque colocataire doit s'assurer individuellement.Choisir le même assureur limite les litiges.

Si un seul contrat d'assurance couvre l'ensemble des colocataires, y ajouter un avenant est nécessaire en cas de départ ou d'arrivée d'un nouveau colocataire.

L'assurance habitation étudiant ou apprenti

Il existe aussi des contrats d'assurance habitation étudiant et pour les apprentis.

Accessibles en présentant un certificat de scolarité, ces contrats proposent des garanties adaptées, comme par exemple :

  • une prise en charge des équipements nécessaires aux stages ou à l'apprentissage professionnel,
  • le rééquipement à neuf d'un ordinateur ayant été endommagé,
  • une indemnité suite à une incapacité à se présenter aux examens, ou de suivre les cours durant plus de deux mois, et permettant théoriquement de redoubler une année.

Comment bien choisir son assurance habitation jeune ?

Pour bien choisir une assurance habitation, il ne faut pas se contenter de comparer les prix. Il faut prendre en compte les éléments suivants après avoir fait le point sur ses besoins :

  • conditions générales et particulières,
  • valeur des biens mobiliers,
  • franchises,
  • garanties incluses et non incluses,
  • exclusions de garanties,
  • plafonds d'indemnisation,
  • délais de carence.

Il ne faut pas hésiter à utiliser un comparateur de devis de compagnies d'assurance pour bien se renseigner avant de faire son choix.

Qu'est-ce que la franchise d'assurance habitation ?

La franchise est la somme restant à la charge de l'assuré après un sinistre couvert par son assurance habitation une fois déduit le montant des indemnités versées par la compagnie d'assurance.

Cela peut-être :

  • un montant forfaitaire,
  • un pourcentage de l'indemnisation globale,
  • un pourcentage de la part couverte par la compagnie,
  • un mélange forfait-pourcentage : 20% de l'indemnité réglée par l'assureur jusqu'à un plafond de 400€, par exemple.