L'assurance habitation en location est-elle obligatoire ?

Oui, tous les locataires (hormis dans le cadre d'une location saisonnière) doivent être assurés. C'est l'article 7 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 relative aux rapports locatifs qui fixe l'obligation des locataires d'assurer le logement qu'ils occupent à titre de résidence principale.

Les conséquences d'un défaut d'assurance habitation en location

Le défaut d'assurance est peu conseillé, les conséquences pouvant être lourdes pour le locataire. Dans un premier temps, le bailleur va vous demander de lui présenter une attestation d'assurance appartement lors de la signature du bail. Sans attestation, il peut simplement refuser de signer. Ensuite, la loi de 1989 autorise le propriétaire à demander chaque année une nouvelle attestation d'assurance. Si vous n'êtes pas en mesure de la présenter, les risques sont les suivants :

  • la loi Alur permet au propriétaire de souscrire pour le compte du locataire une assurance habitation. Il choisit le contrat et répercute le montant de la cotisation sur le loyer chaque mois. Il ne peut facturer cette assurance habitation location en une fois. En revanche, il peut majorer la prime de 10 % pour les démarches engagées. Pour le locataire, c'est une très mauvaise option dans la mesure où il se prive de son droit de comparer les offres ;
  • le bailleur peut aussi décider de résilier le bail et demander l'expulsion du locataire.

Garanties de base et optionnelles : comment couvrir un appartement en location ?

Pour une assurance appartement en location, sachez que vous n'êtes pas contraint de souscrire une assurance multirisque habitation. La loi vous contraint uniquement à souscrire une assurance contre les risques locatifs incluant l'incendie, le dégât des eaux et l'explosion. Libre à vous ensuite de faire le choix d'une assurance habitation plus protectrice.


Avec une assurance MRH, vous disposez d'un grand nombre d'options à souscrire, celles-ci vont dépendre de la nature de votre logement, de votre besoin et de votre budget :

  • responsabilité civile ;
  • vol, tentative de vol, cambriolage, vandalisme ;
  • dommages électriques ;
  • équipements électroménagers et high-tech en valeur à neuf ou avec vétusté ;
  • protection juridique ;
  • assurance dépendances et équipements extérieurs (jardin, piscine, clôture, etc.) ;
  • catastrophes naturelles ;
  • garantie relogement ;
  • bris de vitres ;
  • attentats et actes de terrorisme ;
  • garantie villégiature ;
  • dépannage à domicile ;
  • protection juridique.

Quelle assurance habitation pour le propriétaire bailleur ?

Le propriétaire d'un bien immobilier en location est dans l'obligation de souscrire un contrat d'assurance habitation uniquement s'il possède un bien en copropriété. Les propriétaires de maison individuelle ne sont pas contraints de s'assurer.

La seule obligation du bailleur en copropriété est de souscrire une assurance responsabilité civile. Elle permet d'indemniser un tiers en cas de sinistre responsable dans son logement ou dans les parties communes de la copropriété.

Ensuite, comme c'est le cas pour le locataire, il peut décider de souscrire des garanties plus complètes pour protéger son bien en location. Plusieurs solutions lui sont offertes :

  • l'assurance propriétaire non occupant (PNO) permet de couvrir des sinistres non pris en charge par l'assurance du locataire. Elle s'avère également indispensable en cas de vacance locative (lorsque le bien n'est pas occupé). Entre deux locataires, aucune assurance habitation ne vient couvrir le bien puisque, nous l'avons vu, c'est le locataire qui doit être assuré. Grâce à l'assurance PNO, en cas d'incendie, de cambriolage ou de dégât des eaux durant une période de vacance locative, le bien reste assuré ;
  • la garantie des loyers impayés. Les propriétaires souscrivent bien souvent un crédit immobilier pour financer leur investissement locatif. Aussi, les loyers permettent de rembourser tout ou partie du crédit, ils sont indispensables pour assurer la santé financière du bailleur. Grâce à cette garantie, c'est la compagnie d'assurances qui vient accompagner financièrement le bailleur lorsque le locataire cesse de payer ses loyers. Cette assurance peut être complétée par une garantie qui prend en charge les travaux en cas de dégradation de l'appartement par les locataires.

Quel est le prix d'une assurance habitation en location

Le prix de l'assurance habitation d'une location est très variable selon les assureurs. En effet, aucune législation n'encadre le prix des assurances. De ce fait, les compagnies d'assurances sont libres de déterminer le montant de la cotisation. Au-delà des assureurs, ce sont les risques qui vont impacter le montant de la prime d'assurance appartement en location. Les éléments qui vont faire évoluer le prix de l'assurance sont les suivants :

  • l'adresse du logement ;
  • la nature du logement (maison ou appartement, résidence principale ou secondaire) ;
  • l'étage pour un appartement ;
  • la destination du bien (habitation uniquement ou utilisation à des fins professionnelles) ;
  • la présence d'un extérieur ;
  • les équipements extérieurs (mobilier de jardin, piscine, dépendances, clôture, etc.) ;
  • la superficie ;
  • le nombre de pièces ;
  • le nombre d'occupants ;
  • le niveau de protection du bien immobilier (système d'alarme ou de télésurveillance) ;
  • la formule d'assurance.

Pour un appartement, le prix sera moins élevé dans la mesure où les équipements, notamment à l'extérieur, seront moins nombreux. Sachez qu'un appartement en location au rez-de-chaussée coûtera plus cher en assurance qu'un étage élevé en raison du risque plus élevé de cambriolage.

Comparer pour trouver une assurance habitation pas chère

Vous recherchez une assurance appartement en location pas chère tout en conservant un niveau de garantie correct ? C'est le moment d'utiliser notre comparateur d'assurance. Cet outil en ligne gratuit et sans engagement vous permet de trouver en assurance habitation pas chère parmi les offres de différents acteurs du marché. Faites des économies et cessez de payer trop cher votre assurance habitation à garanties équivalentes.