Les différentes fissures

Il est intéressant, avant tout, de faire un point sur les différentes fissures sur votre plafond. Certaines n'ont rien d'inquiétant tandis que d'autres sont plus importantes et nécessitent d'agir. Il existe trois types de fissures :

  • la microfissure : il s'agit d'une toute petite fissure qui ne mesure pas 1 mm. Elle n'est pas inquiétante dans la mesure où il s'agit d'une fissure de surface, elle impacte uniquement l'aspect esthétique de votre plafond ;
  • la fissure fine : il s'agit cette fois d'une fissure de moins de 2 mm. Si elle ne présente pas un caractère très inquiétant, il est toutefois nécessaire de la réparer pour ne pas fragiliser le reste de la maison ;
  • la fissure profonde : on parle cette fois de fissures de plus de 2 mm d'épaisseur. Elles prennent souvent la forme d'un escalier en suivant les parpaings ou les briques dans le mur. Cette fois, une action immédiate s'impose, cette fissure est la marque d'un défaut au niveau du sol ou de la structure de votre maison.

Les causes des fissures au plafond

Avant d'aborder le rôle de l'assurance habitation dans le traitement des fissures, il est nécessaire de s'intéresser aux causes de celles-ci. En effet, c'est cela qui va impacter l'intervention d'une quelconque assurance pour réparer le préjudice. Les fissures peuvent apparaître dans différents contextes :

  • maison très ancienne qui bouge et crée des fissures naturellement ;
  • malfaçon d'un artisan qui engendre des fissures ;
  • sécheresse ou inondation qui fragilise la maison.

L'assurance habitation peut-elle intervenir en cas de fissures au plafond ?

L'intervention d'une assurance est liée à la nature même du sinistre. Elle assure un risque précis, il est donc nécessaire que cela figure dans les garanties souscrites.


En cas de sécheresse, votre maison peut bouger et engendrer des fissures. Si vous avez effectivement un contrat d'habitation MRH et que la sécheresse a endommagé votre bien, il est possible d'obtenir une indemnisation. Cela sera d'autant plus le cas si l'état de catastrophe naturelle est déclaré et que vous êtes assuré à ce titre.

Dans ce cas, vous devez faire une déclaration de sinistre à votre assurance MRH. En parallèle, dès lors que l'état de catastrophe naturelle est déclaré, vous devez faire une déclaration à la mairie.

Les limites de l'assurance habitation en cas de fissures sur votre plafond ?

L'assurance habitation ne prend pas en charge toutes les fissures de votre maison. Si celles-ci apparaissent sans raison apparente ou si elles sont dues à une malfaçon d'un artisan, elle ne s'applique pas. En revanche, dans ce dernier cas, vous pouvez vous retourner contre l'artisan dans le cadre de la garantie décennale.

Toutefois, il faut que les fissures apparaissent dans les 10 ans qui suivent l'achèvement des travaux. Si, lors de la réalisation de ceux-ci, vous aviez souscrit une assurance dommages ouvrage (DO), celle-ci vous indemnise et se retourne contre l'assurance décennale de l'artisan qui est en cause. Si vous n'en avez pas souscrit, vous devez alors vous adresser à votre artisan ou directement à sa compagnie d'assurances. Un expert est dépêché afin de constater les fissures et de déterminer le montant des réparations.


Achat d'une maison avec des fissures : l'assurance habitation peut-elle intervenir ?

Une fois de plus, pour que l'assurance habitation intervienne, il est nécessaire que l'origine des fissures soit liée à une garantie de votre contrat. Si la maison que vous achetez présente naturellement des fissures rapidement après votre achat, mais qu'il n'existe pas de raison apparente à l'image d'une sécheresse, l'assurance habitation n'intervient pas.

En revanche, si au moment de votre achat la maison était encore assurée au titre de la garantie décennale ou de la garantie biennale, s'il est avéré que les fissures résultent d'une malfaçon d'un artisan, vous pouvez faire intervenir son assurance pour obtenir une indemnisation pour les travaux à réaliser.

Bon à savoir : si les travaux ont été réalisés par un artisan qui n'avait pas souscrit de garantie décennale, celui-ci encourt une amende de 75 000 € et une peine de 6 mois d'emprisonnement selon le Code des assurances.

Assurance habitation : est-il utile de comparer les offres ?

Si vous recherchez une assurance habitation solide pour prendre en charge votre fissure, comparer n'est pas la solution. Nous avons pu le constater, à moins qu'une catastrophe naturelle soit déclarée, il va être compliqué d'obtenir une indemnisation de la part de votre assureur. Vous devez plutôt miser sur une éventuelle garantie décennale.


Toutefois, faire un comparatif des assurances habitation reste indispensable. L'objectif est ici de trouver un ensemble de garanties adaptées à votre besoin selon les caractéristiques de votre bien. Si elle prend très mal en charge les fissures, elle vous indemnise pour de nombreux sinistres selon la formule souscrite :

  • incendie ;
  • dégât des eaux ;
  • bris de vitre ;
  • dommages électriques ;
  • vol et acte de vandalisme ;
  • dommages au mobilier de jardin ;
  • dommages à la piscine ;
  • etc.

En comparant, vous pouvez obtenir une idée précise de ce que proposent les assureurs en consultant différents devis. De ce fait, vous souscrivez un contrat véritablement sur mesure pour payer uniquement pour des garanties qui vous sont utiles. Lorsque vous avez sélectionné les formules qui vous correspondent, il ne vous reste plus qu'à comparer les tarifs. Ainsi, vous êtes certain d'obtenir le meilleur rapport qualité/prix. Avec un comparateur d'assurance habitation, l'économie promise chaque année est très importante. Si vous n'êtes pas couvert contre les fissures, vous avez au moins la certitude d'une prise en charge solide pour les autres sinistres liés à votre habitation.