Qu'est-ce que la colocation intergénérationnelle ?

Il s'agit d'une forme de colocation qui se développe massivement depuis quelques années. Les seniors reculent de plus en plus l'âge d'entrée en maison de retraite, tandis que les jeunes peinent parfois à trouver un logement. Ce système de cohabitation gagnant-gagnant a même inspiré des startups qui assurent la mise en relation d'une personne âgée et d'un jeune. Il peut s'agir d'un jeune étudiant ou d'un jeune actif qui a besoin de louer une chambre.

La cohabitation intergénérationnelle est un concept de logement contre services. En clair, le logement intergénérationnel appartient au senior qui va accueillir dans sa résidence principale un jeune à la recherche d'un logement qui effectuera quelques services en échange d'un loyer modéré. Parfois, même, les aînés ne demandent pas le paiement du loyer. Le senior n'a pas le rôle d'un bailleur traditionnel qui loue un logement qu'il n'occupe pas.


Pourquoi choisir de vivre en colocation intergénérationnelle ?

Habiter avec quelqu'un qui à l'âge de ses grands-parents offre de nombreux avantages :

  • en tant qu'étudiant ou jeune actif, se loger est devenu aujourd'hui très complexe. Au-delà de la crise du logement dans les grandes villes, les bailleurs imposent des loyers trop élevés. De plus, un dépôt de garantie est nécessaire, tandis qu'un garant peut être demandé en cas de défaillance pour le paiement du loyer. La résidence universitaire est dédiée aux étudiants. Les jeunes actifs recherchent un logement en résidence traditionnelle ou une simple chambre à louer ;
  • pour les saisonniers, cela permet de louer un logement simplement pour une courte durée, en limitant le prix du loyer et des charges ;
  • la cohabitation intergénérationnelle se présente parmi les modes de logements alternatifs qui renforcent les relations humaines. On parle souvent d'isolement des personnes âgées, mais les confinements successifs ont mis en avant le fait que l'isolement des personnes ne concerne pas que les retraités. Les étudiants et jeunes travailleurs peuvent aussi être confrontés à cette situation et avoir besoin de vivre sous le même toit que quelqu'un. Vivre avec une personne âgée permet de nouer une relation particulière, comme un grand-parent avec ses petits-enfants. C'est très enrichissant pour le jeune ;
  • la contrepartie financière est faible, voire inexistante et vous n'avez pas besoin de donner de caution ou de faire un état des lieux. Pas besoin non plus de faire des démarches pour obtenir une aide au logement (APL). Pas de frais d'agence si vous trouvez, en direct, votre solution de logement. Et, cerise sur le gâteau, vous ne payez pas de taxe d'habitation. C'est véritablement un logement économique. Vous bénéficiez d'une chambre en colocation, les autres pièces sont des parties communes. Vous logez chez l'habitant à moindre coût.

Les résidences pour seniors ne vous semblent pas être la solution ? Vous souhaitez conserver un lien social tout en mettant en place une action solidaire ? Découvrez les atouts de la cohabitation intergénérationnelle côté senior :

  • le maintien à domicile nécessite l'intervention de personnes extérieures si vous n'êtes plus à même de gérer votre logement (petit jardinage, courses, lessives, etc.). Les colocations intergénérationnelles permettent de lutter contre les effets du vieillissement qui poussent à se rendre plus tôt que prévu en maison de retraite. En choisissant d'héberger un jeune, vous pouvez espérer de l'aide pour certaines de vos tâches quotidiennes que vous ne pouvez plus accomplir ;
  • pour les jeunes seniors, cet échange entre les générations est économique. Vous avez quelqu'un qui vous paie un petit loyer, cette participation financière peut représenter un complément de revenu. Si vous avez choisi de ne pas faire payer, cela reste économique dans la mesure où vous n'avez pas besoin de faire intervenir une personne extérieure ;
  • le lien social est maintenu. Ces modes de cohabitation permettent de lutter contre l'isolement des seniors qui sont parfois contraints d'aller en Ehpad pour ne plus être seuls. Partager un logement permet de rompre la solitude, d'avoir une présence régulière et de pouvoir communiquer. Cette solution permet de vieillir plus sereinement si vous avez une chambre libre ;
  • le colocataire peut assurer une présence indispensable en cas de perte d'autonomie. Après soixante ou soixante-dix ans, le risque de chute est élevé, la dimension intergénérationnelle de cette solution peut être rassurante pour les personnes âgées.

Les services rendus dans le cadre d'une colocation avec un senior

Si cette solution est une alternative au logement étudiant traditionnel ou au logement social, les étudiants et jeunes actifs doivent être vigilants quant à la contrepartie. Il ne s'agit pas de devenir aide à domicile, loin de là. S'il n'existe pas de contrat de bail ou de contrat de location, vous pouvez tout de même rédiger une sorte de contrat qui détermine les droits et devoirs de chacun. Il pourra alors faire apparaître le montant du loyer ou la gratuité de la coloc, ainsi que les services qui devront être rendus par le jeune.

En matière de colocation intergénérationnelle, on parle de menus services. Il s'agit de petits services tels que :

  • faire les courses ;
  • étendre le linge ;
  • préparer le repas ;
  • faire le ménage ;
  • faire le petit jardinage ;
  • faire le petit bricolage, etc.

Ces logements intergénérationnels ont pour vocation d'aider financièrement un jeune tout en permettant au senior de gagner en confort. Les jeunes ne sont en aucun cas des aidants. Vous êtes étudiant ou jeune actif, ces relations intergénérationnelles ne représentent pas un emploi.

Les limites de la cohabitation intergénération

Bien évidemment, ce logement solidaire présente des limites. Si cela permet au jeune un accès au logement avec une participation aux charges réduite, voire inexistante, il ne dispose que d'une chambre meublée, le reste de l'habitat étant partagé. Cohabiter entre différentes générations peut s'avérer complexe en raison d'une différence de mode de vie. Vous faites le pari de l'entente. Comment inviter des amis tous les soirs si le senior se couche tôt ? Le bruit doit être limité, cette solution est parfaite pour les étudiants les plus studieux qui n'envisagent pas de recevoir ou qui vivent leur vie étudiante à l'extérieur. Chacun doit s'adapter au rythme de vie de l'autre et le jeune doit consacrer du temps à la personne qui l'accueille, c'est le concept du vivre-ensemble pour éviter les problèmes de cohabitation.

Bien déclarer cette forme de cohabitation à l'assurance habitation

Ce système d'entraide doit être déclaré. L'assurance habitation prend en compte le nombre de personnes dans l'habitat partagé. Si un jeune est hébergé, indiquez à votre assureur sa présence afin qu'il soit couvert par la responsabilité civile de votre assurance logement.