Définition du sinistre en matière d'assurance habitation

Le sinistre est un événement qui permet de faire jouer les garanties de votre contrat d'assurance et d'espérer être indemnisé.

En matière d'assurance habitation, les sinistres sont très variés :

  • Dégât des eaux provoqué par une fuite, une rupture de canalisation, etc. ;
  • Incendie ou explosion ;
  • Vol, tentative de vol, vandalisme, cambriolage ;
  • Événements climatiques (tempête, grêle, neige, inondations, avalanches, coulées de boue, etc.) ;
  • Catastrophes naturelles ;
  • Perte des équipements high-tech et électroménagers suite à des dommages électriques ;
  • Bris de vitres ;
  • Etc.

Comment déclarer un sinistre habitation ?

La déclaration d'un sinistre habitation peut se faire de différentes manières selon ce que vous propose votre compagnie d'assurance ou de ce qu'impose votre contrat :

  • Par téléphone ;
  • En agence ;
  • Par courrier ;
  • Sur votre espace client en ligne ou sur votre application.

Le délai de déclaration est variable selon la nature du sinistre :

  • Vol ou cambriolage : 2 jours ouvrés à compter de la constatation ;
  • Bris de glace, tempête ou tout autre sinistre : 5 jours ouvrés ;
  • Catastrophe naturelle : 10 jours ouvrés à compter de la publication au Journal Officiel de l'arrêté interministériel.

Pour déclarer votre sinistre, il est important de joindre un certain nombre de documents qui permettent à l'assureur de statuer et de déterminer le montant de l'indemnisation au regard des garanties de votre contrat d'assurance habitation :

  • Un dépôt de plainte pour un vol ou une tentative d'effraction ;
  • Des factures de biens endommagés ou perdus ;
  • Des photos du sinistre ou des vidéos ;
  • Des témoignages ;
  • Etc.

Si ces éléments ne sont pas suffisants, les compagnies d'assurance peuvent envoyer un expert sur place afin qu'il puisse lui-même évaluer le montant du préjudice.


Quelle formule de garantie pour votre logement ?

L'assurance habitation ne permet pas de prévenir les sinistres, mais elle vous permet d'obtenir une indemnisation. Elle n'est pas obligatoire pour tous, revenons sur les règles en la matière :

  • Les locataires sont contraints de souscrire une garantie contre les risques locatifs ;
  • Les copropriétaires doivent souscrire une garantie responsabilité civile ;
  • Les propriétaires non occupants (bailleurs) et les propriétaires occupants d'une maison individuelle ne sont pas dans l'obligation de s'assurer.

Toutefois, ne pas souscrire un contrat d'assurance habitation reste un risque majeur. En cas de sinistre lourd (incendie, inondation, tempête), vous pouvez tout perdre. Or, vous ne pourrez espérer aucune indemnisation, les conséquences financières peuvent être importantes à long terme.

Vous avez le choix entre différents contrats d'assurance habitation :

  • Un contrat de base à l'image de l'assurance contre les risques locatifs qui assure généralement contre l'incendie et les dégâts des eaux ;
  • Un contrat d'assurance multirisque habitation qui vous offre une couverture complète.

Le contrat d'assurance MRH permet une prise en charge de nombreux sinistres et offre une couverture très protectrice avec des garanties complémentaires telles que :

  • Le vol ;
  • Les dommages électriques ;
  • La garantie des équipements extérieurs ;
  • La protection juridique ;
  • La garantie relogement ;
  • L'assurance des objets de valeur ;
  • Etc.

Selon les assureurs et les formules de garanties, certaines couvertures seront intégrées au contrat, d'autres seront des garanties optionnelles.

Quelle indemnisation en cas de sinistre ?

L'indemnisation sera consécutive à la nature du sinistre et aux garanties souscrites.


Lorsque vous souscrivez un contrat d'assurance habitation, n'oubliez pas que divers éléments vont impacter le niveau d'indemnisation :

  • Les plafonds de remboursement ;
  • Les exclusions au contrat ;
  • La franchise, à savoir le montant qui reste à votre charge après indemnisation.

Il est plus que conseillé de bien lire les conditions générales et particulières de votre contrat pour vous assurer de bénéficier d'une prise en charge financière à la hauteur de vos attentes.

Les garanties de votre contrat sont également importantes. Par exemple, vous pouvez souscrire un contrat avec :

  • Remboursement à valeur d'usage qui va tenir compte de la vétusté et diminuer mécaniquement le montant de l'indemnisation ;
  • Remboursement en valeur à neuf : cette fois, même après plusieurs années, un bien endommagé sera indemnisé en fonction de sa valeur d'achat, sans tenir compte de la vétusté.

Quel est le prix d'une assurance habitation ?

Le montant de la prime d'assurance habitation n'est pas figé. Il peut évoluer fortement selon différents éléments :

  • La nature du bien immobilier (maison ou appartement) ;
  • L'étage pour un appartement (le risque de cambriolage est plus élevé en rez-de-chaussée) ;
  • L'adresse du domicile ;
  • Les équipements du bien à l'intérieur et les dépendances ;
  • La valeur des biens mobiliers ;
  • Le niveau des garanties souscrites.

Comment être couvert pour un sinistre habitation sans payer trop cher ?

Vous souhaitez souscrire un contrat d'assurance multirisque habitation pour être couvert pour tous les sinistres, mais vous avez peur de payer trop cher ? N'oubliez pas que notre comparateur d'assurance habitation est votre meilleur allié.

Cet outil en ligne rapide, gratuit et sans engagement vous permet, en remplissant un simple formulaire, d'obtenir les offres de différentes compagnies d'assurance pour les comparer et souscrire le contrat d'assurance le mieux adapté à votre profil et à votre budget.

De cette manière, vous limitez les dépenses mensuelles tout en veillant à être parfaitement indemnisé si vous êtes victime d'un sinistre habitation.

Si un comparatif vous permet de constater que votre assurance MRH actuelle ne répond plus à vos attentes, la loi Hamon vous permet de résilier à tout moment, après un an de contrat. Envoyez un courrier de résiliation, vous n'avez pas à justifier votre demande.