Remboursement des soins dentaires : Assurance Maladie et mutuelle
un service de meilleurtaux.com

Remboursement des soins dentaires : Assurance Maladie et mutuelle

Soins dentaires

Tout comme pour les frais d'optique, le remboursement des soins dentaires par la Sécurité sociale reste très insuffisant. Le rôle de votre « mutuelle dentaire » est dès lors primordial.

L'Assurance Maladie distingue les soins dits « conservateurs » (traitement d'une carie, détartrage…) de ceux « chirurgicaux » (extraction de dents).

Parmi ces actes, seuls les soins dentaires listés remboursables par la Sécurité sociale, seront pris en charge à 70 %, sur la base d'un tarif conventionnel.

Cependant, de plus en plus de praticiens appliquent des dépassements d'honoraires et de nombreux actes ne sont pas remboursés par l'Assurance Maladie.

« Mutuelle dentaire » : les intérêts par rapport aux dépassements d'honoraires et aux actes peu ou non pris en charge

Les dépassements d'honoraires

Dans certains cas, dentistes et stomatologues pratiquent des dépassements d'honoraires (demande particulière de votre part, droit permanent à exercer un dépassement pour un chirurgien dentiste ou praticien de secteur 2 à honoraires libres).


Lorsque cela se produit, sachez que le remboursement de ces soins dentaires par l'Assurance Maladie ne s'effectuera pas sur la base des frais réellement engagés mais sur celle du tarif conventionné.

A noter que le praticien doit mettre à votre disposition ses tarifs et vous informer de l'application de dépassements d'honoraires.

La différence peut, éventuellement, être prise en charge par votre mutuelle dentaire ou par votre assurance complémentaire

Actes peu ou non pris en charge

Certains soins dentaires, comme la mise en place de prothèse ou les actes d'orthodontie sont peu, voire non pris en charge par l'Assurance Maladie.

Le tarif de pose de prothèse dentaire n'est pas contraint à règlementation, et peut être fixé librement par le praticien qui doit cependant non seulement vous en informer mais également proposer des honoraires avec « tact et mesure ». Tout acte doit préalablement faire l'objet d'un devis pour refus ou acceptation de votre part.

Le remboursement de ces soins dentaires (s'ils sont listés comme remboursables) sera de 70% et s'effectuera sur la base du tarif dit « de responsabilité ».

Quant aux actes d'orthodontie, ils sont remboursés par l'Assurance Maladie uniquement dans le cas où ils ont été commencés avant le 16ème anniversaire de l'enfant et sous réserve d'avoir préalablement été acceptés par votre caisse. Ils sont remboursés à 70% ou 100% selon le tarif de l'acte, sur la base du tarif de « responsabilité ».


La différence peut, éventuellement, être prise en charge par votre mutuelle dentaire ou par votre assurance complémentaire.

L'importance d'une mutuelle dentaire

De nombreux soins dentaires étant mal, voire non remboursés par l'Assurance Maladie, il est important de contracter une mutuelle santé ou de souscrire à une assurance complémentaire qui pourra couvrir une partie supplémentaire des dépenses engagées.

Une bonne « mutuelle » pour soins dentaires doit pouvoir répondre à vos besoins notamment si vous avez des dépenses importantes en matière de prothèses ou d'orthodontie.

On parle couramment de « mutuelle santé » mais le terme exact est « complémentaire santé » lorsque l'on parle d'un contrat proposé par un organisme assureur (mutuelles , assurances ou institutions de prévoyance) qui vient en complément des remboursements de l'Assurance maladie, afin d'assurer une meilleure prise en charge des soins de santé. Le terme « mutuelle » au sens propre désigne en effet l'un des organismes assureurs pouvant proposer les complémentaires santé.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)