Assurance rente éducation : assurez les études de vos enfants
un service de meilleurtaux.com

Assurance rente éducation : assurez les études de vos enfants

Qu'est-ce que la garantie rente éducation ?

Décès subit, invalidité totale suite à un accident, la vie réserve malheureusement de mauvaises surprises. S'il n'est pas possible de les prévoir on peut toutefois se prémunir contre les conséquences financières en souscrivant à des assurances comme la rente éducation, un contrat prévoyance qui pallie la perte de revenus afin de financer les études de vos enfants.

Fonctionnement de l'assurance rente éducation

Lorsque l'un des parents vient à décéder l'Assurance Maladie verse une indemnité, mais celle-ci est insuffisante pour pallier la perte de revenus, tandis que les autres contrats prévoyance comme l'assurance décès versent une rente au conjoint, et non aux enfants.


La rente éducation est un type de contrat d'assurance prévoyance qui permet, en cas décès ou d'invalidité totale du parent ayant souscrit l'assurance, de verser une rente mensuelle ou trimestrielle aux enfants désignés comme bénéficiaires. L'assurance rente éducation ayant pour but premier de financer les études de ces derniers elle peut être versée jusqu'à 18, 21, 25 ou même 28 ans selon l'âge fixé à la signature du contrat et si les enfants poursuivent des études supérieures.

Un seul ou les deux parents peuvent souscrire cette assurance, et il est possible de désigner les enfants de son conjoint. Il est aussi envisageable de n'inclure que les enfants les plus jeunes si les aînés ont déjà terminé ou presque terminé leurs études.

La garantie rente éducation peut être souscrite indépendamment ou intégrée dans un contrat de prévoyance avec d'autres options comme la garantie capital décès, rente viagère ou encore rente de conjoint.

Les rentes ne seront cependant versées qu'en cas de décès ou d'invalidité totale. Si l'invalidité n'est, par exemple, que de 40 %, alors les enfants ne recevront aucune rente. Cela peut aussi être le cas si le parent décède d'une maladie et non d'un accident car ce type de contrat ne prend souvent en compte que les décès par accident : avant de signer, faites bien attention aux exclusions de contrat.


Les cotisations

Le souscripteur du contrat cotise mensuellement jusqu'à son décès ou son invalidité. Le montant de ces cotisations peut varier en fonction du montant et de la durée de la rente souhaitée, de l'âge des enfants et du souscripteur et de la situation professionnelle du souscripteur. Plus les cotisations commencent tôt, plus elles sont faibles.

Contrairement à l'assurance-vie, ici, le souscripteur cotise à perte : si aucun décès ou invalidité ne survient alors la compagnie d'assurance conserve la totalité des versements.

Versement de la rente éducation

Le montant de la rente éducation se calcule essentiellement en fonction du salaire brut perçu par le souscripteur de l'assurance pendant les 12 mois précédent le décès. Si le souscripteur était sans emploi ou en arrêt de travail alors la rente sera calculée prorata temporis (en proportion du temps de cotisation écoulé.) Le montant de la rente est ainsi indexé et réévalué chaque année.

Il existe deux modes de versement, choisis lors de la signature du contrat, plus ou moins avantageux selon les situations :

  • La rente linéaire : la rente éducation est constante mensuellement.

  • La rente croissante : la rente augmente lorsque l'enfant arrive à un âge charnière de sa vie (12 ans, 18 ans) et peut aller jusqu'à doubler afin de s'adapter à ses besoins. Les cotisations sont généralement plus élevées dans ce cas de figure.

Sachez que plus le contrat sera souscrit tôt, plus les cotisations seront faibles. Si l'enfant est majeur lors du décès du parent il recevra directement la rente et, s'il ne l'est pas, c'est son tuteur qui la recevra pour lui jusqu'à ce qu'il ait atteint l'âge requit.

En cas de handicap avéré de l'enfant la rente éducation peut être perçue à vie.

Fiscalité

La bonne nouvelle est que les rentes éducations sont totalement exonérées d'impôts et que l'assurance peut être souscrite dans le cadre des contrats Madelin. Dans ce seul cas toutefois, les rentes deviennent imposables mais, en contrepartie, les cotisations sont déduites de l'impôt sur le revenu.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)