Aide à la complémentaire santé

Les prix des complémentaires santé ne cessent d'augmenter. Certains ménages sont donc contraints de s'en passer, au dépend de leur santé. Heureusement, pour les revenus les moins importants, il existe des solutions pour bénéficier d'une complémentaire santé sans avoir à se ruiner.

Aide à la complémentaire santé : la CMU complémentaire

La CMU complémentaire permet, à qui n'en a pas les moyens, de profiter d'une mutuelle santé gratuite. Il s'agit d'une aide accordée pour un an, avec possibilité de renouveler la demande. Pour en profiter, il suffit que le montant de vos revenus, aux cours des 12 derniers mois, ne dépasse pas un certain plafond : à savoir 634 euros mensuels pour une personne seule.


A l'image d'une mutuelle complémentaire traditionnelle, la CMU complémentaire prend en charge :
- le ticket modérateur, c'est-à-dire la somme qui n'est pas remboursée par la Sécurité Sociale, sur les soins courants
- le forfait hospitalier
- les dépassements d'honoraire pour l'optique et le dentaire.

Avec cette aide à la complémentaire santé, vous profitez également du tiers-payant, ainsi vous n'avez pas d'argent à avancer chez les professionnels de santé.

Aide à la complémentaire santé : ACS

Pour ceux qui ne peuvent profiter de la CMU, il existe une autre Aide à la Complémentaire Santé (ACS). Cette aide pour acquérir une complementaire santé est d'avantage accessible que la CMU. En effet, le plafond de ressources a été élargi le 1er janvier 2011. Pour pouvoir bénéficier de l'ACS, il faut désormais que vos ressources ne soient pas supérieures à 26% du seuil d‘accès à la CMU, au lieu de 20%. Peuvent ainsi souscrire à cette aide, toutes les personnes dont les revenus mensuels ne dépassent pas 799 euros par mois.

Ce sont donc plus de 540 000 personnes qui profitent de l'ACS aujourd'hui, contre 200 000 en 2007.
L'ACS, aussi appelée « chèque santé » permet de profiter d'une réduction sur la cotisation annuelle d'une assurance santé, allant de 100 euros pour une personne âgée de moins de 16 ans à 500 euros pour les plus de 60 ans.


Pour y souscrire, il vous suffit de retirer un dossier dans l'une des caisses d'assurance maladie.
Une absence de réponse dans les deux mois qui suivent le dépôt de votre dossier, signifie que vous ne remplissez pas les conditions d'accès à l'aide à la complémentaire santé. Si une réponse favorable vous a été signifiée, il ne vous reste plus qu'à choisir la mutuelle qui convient à vos besoins et à votre budget. Et pour trouver la meilleure mutuelle, rendez-vous sur un comparateur mutuelle santé. Vous obtiendrez ainsi de nombreux devis gratuitement.