Comment marche le bonus-malus assurance auto ?

Le système du bonus-malus fait évoluer à la baisse ou à la hausse votre prime d'assurance, à chaque date anniversaire du contrat. La modification du montant de la cotisation se fait selon le nombre de sinistres responsables enregistrés au cours de la période de référence. Si vous n'en déclarez aucun, votre coefficient de bonus-malus diminue. En revanche, si vous en déclarez un ou plusieurs, il augmente.

Tous les ans, le bonus-malus s'applique à votre prime d'assurance auto de référence, calculée au moment de votre souscription au contrat. Si votre coefficient de réduction-majoration a diminué, votre assurance auto vous coûtera moins cher. S'il augmente, vous paierez une cotisation plus élevée.


Le calcul du bonus-malus assurance auto concerne tous les véhicules terrestres à moteur, sauf :

  • les 2 ou 3 roues ;
  • les voitures de collection ;
  • les machines agricoles ;
  • les engins forestiers.

Comment évolue le bonus auto ?

Tout conducteur souscrivant un premier contrat d'assurance auto commence avec un coefficient de 11. Ensuite, s'il ne déclare pas d'accident responsable, il bénéficie d'une réduction de 5 % sur son coefficient de l'année passée. Pour obtenir le coefficient applicable l'année N, il suffit de multiplier le bonus de l'année N-1 par 0,95.

Bon à savoir : Quel est le maximum de bonus auto ?

Le bonus auto ne peut pas dépasser 50 %, soit un coefficient de réduction-majoration de 0,502. Au-delà de ce seuil, votre bonus n'évolue plus. Un coefficient de 0,5 vous permet de diviser par deux le prix de votre prime de référence au 13e anniversaire de votre contrat. Attention, la réduction est valable seulement si vous ne déclarez pas d'accident responsable durant cette période.

Ancienneté du contrat d'assurance autoCoefficient bonusExemple avec une cotisation annuelle de référence de 800 €
Souscription1800 €
1re échéance0,95760 €
2e échéance0,90720 €
3e échéance0,85680 €
4e échéance0,80640 €
5e échéance0,76608 €
6e échéance0,72576 €
7e échéance0,68544 €
8e échéance0,64512 €
9e échéance0,60480 €
10e échéance0,57456 €
11e échéance0,54432 €
12e échéance0,51408 €
13e échéance0,50400 €

Quand baisse l'assurance jeune conducteur ?

Certaines compagnies d'assurances auto appliquent une surprime aux conducteurs novices lors de la souscription de leur contrat. Ce supplément concerne :

  • les personnes ayant obtenu leur permis de conduire depuis moins de 3 ans. Il peut s'agir de jeunes conducteurs ou de nouveaux conducteurs ;
  • les personnes ayant obtenu leur permis de conduire depuis plus de 3 ans, n'ayant pas été assurées depuis 3 ans ou plus3.

Vous êtes dans l'un de ces situations ? Votre cotisation annuelle sera supérieure à une cotisation normale, calculée suivant le type de véhicule et l'âge du conducteur. Si aucun sinistre n'implique votre responsabilité, la majoration de la prime d'assurance auto diminue de moitié chaque année. Au bout de 3 années entières sans accident responsable, vous ne payez plus de surprime4.

Vous n'avez pas suivi de formation anticipée d'apprentissage de la conduite ? Le taux de la surprime, par rapport à la prime initiale, est de :

  • 100 % la 1re année ;
  • 50 % la 2e année ;
  • 25 % la 3e année5.

Vous avez participé à une formation anticipée ? Dans ce cas, le taux du supplément sera moins élevé :

  • 50 % la 1re année ;
  • 25 % la 2e année ;
  • 12,5 % la 3e année6.

La surprime d'assurance auto jeune conducteur vient s'ajouter au système du bonus-malus. Prenons un exemple. Votre prime de référence est de 400 €. Vous n'avez pas suivi de formation anticipée et ne déclarez pas de sinistre responsable pendant 3 ans. Dans ce cas, vous paierez :

  • 800 € lors de la souscription (bonus de 1 – surprime de 100 %) ;
  • 570 € la 1re année (bonus de 0,95 – surprime de 50 %) ;
  • 450 € la 2e année (bonus de 0,90 – surprime de 25 %) ;
  • 340 € la 3e année (bonus de 0,85 – aucune surprime).

1, 2, 3 www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2655

4, 5, 6 www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2663