15 astuces pour réduire votre budget santé
un service de meilleurtaux.com

15 astuces pour réduire votre budget santé

Réduire son budget santé

La santé prend une part croissante dans le budget des ménages français. Elle représente aujourd'hui plus de 10% des dépenses brutes des foyers, et atteint des niveaux particulièrement élevés pour l'optique, les soins dentaires ou les médicaments.

Découvrez nos 15 astuces pour réduire vos dépenses de santé

Astuce n°1 : Évaluez vos besoins en garanties et en remboursements

Réduire son budget santé et le tarif de sa mutuelle, c'est d'abord payer seulement pour ce qui est utile. Nous vous conseillons d'évaluer vos dépenses de santé avant de souscrire un contrat santé.

L'estimation du montant annuel global de vos dépenses de santé va vous permettre de mesurer la répartition de ces dépenses (optique, dentiste, consultations chez le médecin, médecine douce, médicaments, etc.), et ainsi de faire le tri dans les garanties proposées par votre mutuelle.


Astuce n°2 : Comparez votre mutuelle et faites jouer la concurrence

Rien de tel que faire jouer la concurrence pour faire baisser les prix ! En comparant les mutuelles, l'assuré peut économiser en moyenne 30% sur le montant de sa prime d'assurance, en conservant les mêmes garanties.

Référençant près de 2000 formules de complémentaires santé, le comparateur de mutuelles interroge en direct les assureurs partenaires et vous propose les contrats qui correspondent à vos besoins.


Astuce n°3 : Évaluez vos remboursements et besoins en optique et dentaire

Même si l'on veut toujours ce qu'il y a de mieux pour sa famille, il est parfois inutile de souscrire une mutuelle haut de gamme à forte cotisation.

Le tarif d'une mutuelle santé dépend principalement des frais dentaires et optiques, deux domaines traditionnellement mal remboursés par la Sécurité sociale. Si vous n'avez pas de besoin particulier sur l'un de ces deux postes, n'hésitez pas à souscrire un contrat standard avec des garanties renforcées sur la discipline médicale que vous jugez nécessaire.

Astuce n°4 : Déclarez un médecin traitant

Depuis 2008, le choix d'un médecin traitant permet de ne pas s'affranchir du ticket modérateur à chaque acte médical. Le ticket modérateur correspond à la différence entre la base de remboursement Sécu et le remboursement effectif.


Si vous n'avez pas encore déclaré de médecin traitant, vous êtes alors moins bien remboursé par votre mutuelle santé et par la Sécurité sociale.

Astuce n°5 : Privilégiez le parcours de soins coordonnés

Consulter votre médecin traitant dans le cadre du parcours de soins coordonnés permet tout d'abord d'être mieux soigné par un professionnel de santé qui vous connaît bien, et qui tient à jour votre dossier médical. Mais cela a aussi un avantage financier : le remboursement de vos frais de santé demeure inchangé. En consultant hors du parcours de soins coordonnés, vous êtes moins bien remboursé par l'Assurance Maladie.

Astuce n°6 : Privilégiez les médicaments génériques

Les médicaments génériques sont tout aussi efficaces et sûrs que les médicaments de marque, pour une économie moyenne de 30%. Pour éviter de payer des médicaments qui ne seraient pas remboursés par l'Assurance Maladie, vérifiez que votre médecin traitant vous prescrit des médicaments génériques, ou faites les remplacer par votre pharmacien lors de la délivrance en officine.

Astuce n°7 : Optez pour les médecins de secteur 1

Beaucoup de patients consultent leur médecin sans savoir si celui-ci appartient au secteur 1 ou 2. Les médecins du secteur 1 appliquent des tarifs négociés avec l'Assurance Maladie et ne pratiquent pas de dépassements d'honoraires, au contraire des médecins du secteur 2 qui fixent librement leurs tarifs, et dont les dépassements ne sont pas prix en charge. Identifier les médecins du secteur 1 sur le site Annuairesanté.


 

Astuce n°8 : Optez pour les professionnels de santé partenaires de votre mutuelle

La loi autorise les compagnies d'assurance et les mutuelles à instaurer des différences dans le niveau des prestations et des remboursements. Cette distinction apparaît lorsque l'assuré consulte un professionnel de santé ou un établissement membre d'un réseau de soins avec lequel sa mutuelle a conclu une convention.

Vous améliorez ainsi le remboursement de vos frais médicaux en consultant un spécialiste de santé référencé par votre mutuelle.

Astuce n°9 : Bénéficiez d'une mutuelle en utilisant le chèque santé

Si vous justifiez disposer de ressources modestes, vous pouvez bénéficier d'une aide au financement d'une mutuelle santé. L'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) varie de 100 à 550 euros selon l'âge du bénéficiaire et dispense de l'avance de frais médicaux sur le montant pris en charge par l'Assurance Maladie.


Astuce n°10 : Demandez un devis

Les médecins qui pratiquent des dépassements d'honoraires doivent fournir un devis détaillé aux patients dès 70 euros. Précisant le montant et la nature des dépassements d'honoraires, le devis écrit est obligatoire pour les médecins libéraux de secteur 2 et les dentistes.

Astuce n°11 : Privilégiez l'automédication quand cela est possible

L'automédication responsable consiste à se soigner grâce aux médicaments accessibles sans ordonnance. Il est possible de s'automédiquer pour traiter des symptômes courants tels que la fièvre et la toux.


Attention cependant à l'achat de médicaments sans ordonnance : les écarts de prix peuvent se révéler importants d'une pharmacie à l'autre, les prix étant libres. N'hésitez pas à comparer.

Astuce n°12 : Optez pour une mutuelle pratiquant le tiers-payant

Le tiers-payant vous permet de ne pas avancer les frais à votre charge à la suite d'un acte médical. C'est l'assureur ou la mutuelle qui règle directement le professionnel de santé.

En pratique, vous n'avancez ainsi pas de frais en pharmacie, en cas d'hospitalisation, dans les transports médicaux, dans les laboratoires et chez certains professionnels agréés par votre mutuelle.

Astuce n°13 : Économisez sur l'achat de vos lunettes ou lentilles

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la Sécurité sociale rembourse mal les lunettes et les lentilles : à partir de 2.39€ seulement pour un verre simple. Véritable poids financier pour les porteurs de lunettes, il est possible de réduire la facture totale de l'ordre de 15% en privilégiant les opticiens du réseau partenaire de votre complémentaire santé.

Autre alternative : l'achat de lunettes en ligne. Récemment favorisée par la loi Hamon, la vente de lunettes en ligne permet d'économiser jusqu'à 65% sur le prix de vos lunettes.

 

Astuce n°14 : Économisez sur les soins dentaires


Les soins dits "conservateurs" (détartrage, carie, dévitalisation) sont plutôt bien remboursés par la Sécurité sociale, ce qui n'est pas le cas des prothèses dentaires (couronne, implant dentaire, bridge, inlay-core), dont les tarifs sont fixés librement par les dentistes. En consultant un dentiste partenaire de votre mutuelle santé, vous pouvez économiser 20% en moyenne sur le coût global de votre prothèse.

Astuce n°15 : Défiscalisez le montant de vos cotisations mutuelle si vous êtes professionnel

La loi Madelin permet de déduire fiscalement les cotisations de complémentaire santé pour les Travailleurs Non Salariés (artisans, commerçants, professions libérales, chef d'entreprise, gérants). Si vous dépendez du régime obligatoire RSI, alors les cotisations de votre mutuelle santé sont déductibles de vos impôts.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)