Quelle mutuelle santé pour une personne en situation de handicap ?

Il n’existe pas à proprement parler de mutuelle pour le handicap. En revanche, certaines complémentaires santé offrent des garanties capables de répondre aux attentes des personnes en situation de handicap pour une meilleure prise en charge.

Personne handicapée : quelle mutuelle choisir ?

Quelle prise en charge de la Sécurité sociale pour les personnes handicapées ?

Les personnes souffrant d'un handicap peuvent bénéficier d'une prise en charge à hauteur de 100 % du tarif de base de la Sécurité sociale sur leurs dépenses de santé. Plusieurs situations permettent de profiter de ces remboursements intégraux :

  • Vous êtes travailleur handicapé et avez obtenu la Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH). Est considérée comme travailleur handicapé : « toute personne dont les possibilités d'obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l'altération d'une ou plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique ».
  • Vous percevez l'Allocation adultes handicapés (AAH).
  • Vous souffrez d'une affection longue durée (ALD). Cela signifie que votre affection figure sur une liste officielle. La prise en charge à 100 % de la Sécurité sociale dans le cadre de l'ALD doit concerner un soin en rapport avec cette affection.
  • Votre affection n'est pas une ALD, mais elle figure sur une autre liste, celle des affections invalidantes.
  • Vous percevez une rente d'accident du travail ou de maladie professionnelle avec un taux minimal de 66,6 %.
  • Vous bénéficiez d'une pension d'invalidité.
  • Vous percevez une pension de retraite après avoir perçu une pension d'invalidité, de veuf ou de veuve invalide.

Pourquoi souscrire une mutuelle handicap ?

Les dépenses de santé engagées par une personne en situation de handicap sont souvent importantes. La prise en charge à 100 % du tarif de convention par l'Assurance Maladie ne permet pas d'obtenir de bons remboursements sur tous les actes médicaux.


Il est essentiel de souscrire une mutuelle pour prendre en compte les dépassements d'honoraires facturés par certains praticiens de secteur 2. La complémentaire santé vous permettra d'obtenir un remboursement sur vos dépenses allant au-delà des tarifs conventionnels. N'oubliez pas que les dépassements d'honoraires sont fréquents dans certaines spécialités médicales !

De la même manière, la base de remboursement de la Sécurité sociale ne correspond pas toujours au prix réel de la prestation médicale ou de l'équipement dont vous avez besoin. Là encore, la mutuelle viendra combler cette défaillance en allégeant votre reste à charge. C'est particulièrement vrai dans le cas d'actes dentaires, d'opérations optiques et pour l'appareillage médical.

Dans le cas d'une ALD, le remboursement à 100 %TC par l'Assurance Maladie concerne uniquement les actes médicaux en rapport avec l'affection. Les troubles figurant sur la liste des effets secondaires associés à votre traitement seront pris en compte. En dehors de ce cadre, vous bénéficierez d'un remboursement équivalent à celui d'une personne ne souffrant pas de handicap. La plupart du temps, la prise en charge s'effectue à hauteur de 70 % de la BRSS. Une bonne mutuelle est nécessaire pour réduire votre reste à charge.

Quelles garanties choisir pour une mutuelle handicap ?

Au regard de la prise en charge prévue par la Sécurité sociale pour le handicap, la mutuelle s'impose. Hormis les remboursements à 100 % de certains actes qui ne tiennent en outre pas compte des dépassements d'honoraires, la prise en charge est bien trop faible. Le handicap peut engendrer de lourdes dépenses, il est nécessaire de bénéficier d'une couverture santé solide.


Cette mutuelle santé pour le handicap vous sera très utile pour diverses dépenses :

  • Dépassements d'honoraires : consultez votre contrat de mutuelle afin de connaître le niveau de votre prise en charge. Pour les consultations, le remboursement de la mutuelle est exprimé en pourcentage de la base de remboursement de la Sécurité sociale. Si votre tableau de garanties indique 100 % BR, les dépassements d'honoraires ne sont pas pris en charge. S'il indique 200 % BR, vous pouvez espérer un remboursement atteignant 2 fois le tarif conventionnel de la Sécurité sociale.
  • L'hospitalisation : veillez à disposer de garanties solides sur ce poste médical onéreux. C'est particulièrement vrai si votre affection vous contraint à vous faire hospitaliser dans une clinique privée. Privilégiez les mutuelles proposant un remboursement total sur les frais réels engagés.
  • La chambre particulière : cette fois, la prise en charge est exprimée en euros. Il vous suffit de vérifier sur votre contrat le montant pris en charge. Il peut s'agir, selon l'organisme de mutuelle et le niveau des garanties, d'un montant par exemple de 45 € par jour, de 60 € par jour, etc. Certaines mutuelles prennent même en charge les frais de confort à l'image de la télévision.
  • Les appareillages : la Sécurité sociale offre un remboursement assez faible des appareillages divers. Prenons l'exemple de l'appareil auditif. Si votre handicap vous impose d'en porter, vérifiez sur votre tableau de garanties de mutuelle le montant du remboursement. Il s'agit la plupart du temps d'un montant fixe en complément du remboursement du ticket modérateur. Par ailleurs, sachez que le remboursement des fauteuils roulants, des béquilles et des prothèses n'est pas toujours satisfaisant.
  • Le forfait véhicule handicapés physiques : certaines mutuelles proposent des options spécifiques pour obtenir un meilleur remboursement dans le cadre d'un handicap. Ce forfait permet d'obtenir un montant atteignant, selon les mutuelles, jusqu'à 1 500 € par an pour bénéficier d'un véhicule adapté.
  • Les médecines douces : certaines mutuelles proposent une prise en charge partielle de certaines pratiques de médecine douce, à l'image de l'ostéopathie, de la sophrologie, de l'étiopathie, de la chiropractie ou de l'hypnose par exemple. Non remboursées par l'Assurance Maladie, ces séances peuvent pourtant procurer un mieux-être indéniable aux personnes souffrant d'un handicap physique ou mental.

Au-delà de ces garanties, prêtez également attention aux deux facteurs suivants :

  • Le tiers payant : il vous permettra de régler vos dépenses de santé sans avance de frais.
  • Les délais de carence : ils correspondent à la période pendant laquelle vous ne pourrez bénéficier d'aucun remboursement après la souscription de votre nouvelle mutuelle. Selon la nature de l'acte médical, les délais de carence peuvent durer quelques semaines ou plusieurs mois.

Combien coûte une mutuelle pour personne handicapée ?

Comme c'est le cas pour un contrat destiné à une personne « valide », le prix d'une mutuelle pour personne handicapée dépendra de plusieurs grands facteurs :

  • L'âge de l'assuré : à garanties égales, un senior paiera des cotisations plus importantes qu'une personne âgée de 25 ans.
  • Le lieu de résidence : dans certains territoires, le prix des mutuelles est moins élevé que dans d'autres. Les tarifs les plus élevés sont généralement pratiqués dans les départements les plus densément peuplés.
  • Le niveau de garanties : toutes les personnes en situation de handicap n'ont pas les mêmes besoins en matière de santé. Meilleure sera votre protection santé, plus élevées seront vos cotisations.

Les aides pour financer sa mutuelle handicap

Vous éprouvez des difficultés à payer les cotisations de votre mutuelle santé ? Des aides privées et publiques sont mises à votre disposition. Voici les principales d'entre elles.

L'allocation aux adultes handicapés (AAH) vous garantira un revenu minimal. Ce dernier sera calculé en fonction de vos ressources, de votre situation familiale et de votre situation professionnelle. En 2023, le montant maximal de l'AAH s'élève à 956,65 euros par mois.

La prestation de compensation du handicap (PCH) est un autre dispositif financier visant à apporter une aide financière aux personnes en situation de handicap. Attribuée par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH), elle compense les charges liées aux besoins d'aide humaine et technique supportées par ces personnes.


Afin de réduire votre budget, les personnes en situation de handicap ont la possibilité de se rapprocher de leur maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Elle pourra les accompagner dans leurs démarches et leur faire profiter de tarifs avantageux par l'intermédiaire de mutuelles de groupe.

En fonction des ressources, certaines personnes en situation de handicap peuvent également bénéficier de la Complémentaire Santé Solidaire. Elle leur permettra de profiter à coût réduit d'une prise en charge satisfaisante sur les principaux frais de santé.

Comment trouver la meilleure mutuelle pour le handicap ?

Comparer reste assurément la meilleure solution. C'est gratuit et sans engagement. De plus, c'est une solution rapide, puisque vous n'avez besoin de remplir qu'un seul et même formulaire.

En comparant, vous pouvez obtenir en quelques minutes les devis de différents partenaires du comparateur de mutuelle santé. Vous pouvez ainsi étudier les garanties que nous avons citées (dépassements d'honoraires, chambre particulière, etc.). N'oubliez pas les médecines douces. Votre handicap peut imposer des séances d'ostéopathie pour vous soulager. Or, seule la mutuelle santé offre un remboursement de ces médecines douces.

Consultez les pourcentages et les forfaits afin de déterminer si la mutuelle que vous avez sélectionnée est à la hauteur de vos espérances pour réduire votre reste à charge.


Foire aux questions sur la mutuelle pour personne handicapée

Peut-on refuser la mutuelle d'entreprise en tant que personne handicapée ?

En tant que salarié, le travailleur handicapé doit accepter la mutuelle d'entreprise proposée par son employeur. Cette obligation ne s'applique pas dans les cas suivants si l'emploi est un CDD, un contrat d'apprentissage ou un contrat à temps partiel. Il est possible de refuser la mutuelle collective lorsque l'on est inscrit en tant qu'ayant droit sur une autre complémentaire santé. Les bénéficiaires de la CSS ont le droit de la décliner.

Quel remboursement de la mutuelle pour un handicap mental ?

Votre handicap est de nature mentale ou psychiatrique ? Votre mutuelle devra proposer des garanties solides sur les actes médicaux notamment la prise en charge en clinique psychiatrique dont les frais peuvent s'accumuler rapidement et s'avérer très coûteux. Par conséquent, les séjours en clinique, les séances de paroles et les médecines douces devront faire partie du tableau des garanties.