Comment est défini le prix de l'assurance voiture ?

Le coût de l'assurance auto est loin d'être fixe. Deux personnes au même profil ne paieront pas le même prix pour deux voitures différentes. De la même manière, pour la même voiture offrant les mêmes caractéristiques, deux profils différents ne paieront pas la même chose. Les compagnies d'assurances vont vous demander un certain nombre d'informations pour vous proposer un devis sur mesure. Les assureurs tiennent compte des éléments suivants :

  • les caractéristiques de la voiture : la marque, le modèle, la puissance, etc., tels sont certains des éléments qui vont impacter le prix de l'assurance auto. Il est évident que le montant de la cotisation pour une Porsche ne pourra être le même que pour une Twingo ;
  • la date de première mise en circulation : les voitures perdent de la valeur au fil des années. Aussi, l'assurance d'une automobile de 2020 sera plus chère que celle d'une auto de 2000 ;
  • l'utilisation de votre voiture : pour une compagnie d'assurances, le risque est moins élevé si vous assurez une voiture qui roule une à deux fois par semaine que si vous assurez un véhicule qui vous sert tous les jours pour aller travailler, voire dans le cadre de votre profession pour effectuer des déplacements. En clair, plus votre voiture roule, plus le risque de collision ou de tout autre sinistre est important ;
  • le lieu de stationnement : pour un assureur, une voiture sur un parking dans une cité a plus de risques d'être volée ou vandalisée qu'une voiture dans le garage fermé d'un pavillon. Là encore, le coût de l'assurance va évoluer ;
  • le profil du conducteur : le risque est également lié au conducteur de la voiture. Le jeune conducteur est pénalisé par une surprime durant 3 ans. Le conducteur avec un malus paiera une majoration jusqu'à ce qu'il retrouve un bonus. L'automobiliste résilié pour un nombre de sinistres trop élevé paiera, lui aussi, plus cher ;
  • le niveau des garanties : assurance auto au tiers, formule tous risques, le coût de l'assurance auto va fortement évoluer, le risque de devoir indemniser l'assuré avec une assurance tous risques étant plus élevé.

Les garanties qui impactent le coût d'une assurance auto

Nous venons de le constater, les formules de garanties pour le véhicule assuré vont impacter le montant de la prime d'assurance. Pour une assurance auto pas chère, il est préférable de souscrire un contrat de base. Voici les différentes formules d'assurance proposées :

  • la formule au tiers est l'assurance de base imposée par la loi. Elle inclut l'assurance responsabilité civile, la garantie qui permet d'indemniser un tiers pour les dommages corporels et les dommages matériels causés. C'est l'assurance auto la moins chère ;
  • l'assurance au tiers complémentaire est un peu plus chère : elle permet de bénéficier de garanties complémentaires telles que le bris de glace, l'incendie, le vol ou la tentative de vol, le vandalisme, les catastrophes naturelles, etc. ;
  • l'assurance tous risques est la plus chère. Elle permet cette fois, grâce à la garantie dommages tous accidents, d'être indemnisé, même pour les dommages causés à votre véhicule.

Le coût de l'assurance auto peut encore augmenter si vous souscrivez des garanties optionnelles telles que la garantie assistance panne 0 km qui permet le remorquage de votre voiture même devant chez vous, le véhicule de prêt, la protection juridique, etc.


Le montant des franchises est aussi impactant. Plus la franchise est élevée, moins l'assurance est chère.

Nos conseils pour réduire le coût de votre assurance voiture

Vous souhaitez trouver des solutions pour mieux respecter votre budget assurance ? Voici quelques conseils.

Acheter un véhicule d'occasion

Un véhicule d'occasion a moins de valeur qu'un véhicule neuf. De plus, pour un véhicule plus ancien, vous pouvez souscrire une assurance au tiers complémentaire, ce qui n'est pas conseillé avec une voiture neuve.

Souscrire une assurance au tiers

Pour payer moins cher, l'assurance au tiers est la couverture la plus indiquée. Elle est parfaite pour les jeunes conducteurs qui paient une surprime en raison de leur manque d'expérience.

Souscrire l'assurance petit rouleur ou au kilomètre

Si vous roulez peu, l'assurance petit rouleur est à envisager. Elle consiste à souscrire un contrat d'assurance avec un plafond kilométrique annuel, le montant de la cotisation est moindre. Vous pouvez aussi songer à l'assurance au kilomètre pour ne payer que les kilomètres véritablement parcourus.

Payer plus de franchise

Le montant de la franchise impactant le coût de l'assurance auto, si vous souhaitez réduire le montant de la prime, optez pour une franchise plus élevée. Toutefois, en cas de sinistre, vous devrez pouvoir assumer cette franchise.


Mettre sa voiture en sécurité la nuit

Les assureurs préfèrent une voiture en sécurité la nuit pour limiter le risque de vol. Si vous avez un garage fermé, vous paierez moins cher.

Choisir l'apprentissage anticipé de la conduite

Si un jeune conducteur est pénalisé par une surprime, celle-ci est moins élevée si vous avez choisi l'AAC (apprentissage anticipé de la conduite). Au lieu de payer une surprime de 100 % la première année, 50 % la deuxième et 25 % la troisième, vous ne paierez qu'une surprime de 50 %, 25 % et 12,5 %.

Utiliser un comparateur d'assurance auto

Comparer les assurances est la solution la plus efficace pour obtenir le meilleur prix. À garanties équivalentes, il est toujours possible de trouver une assurance moins chère en étudiant le prix des différents assureurs.

Résilier votre contrat d'assurance

Pour réduire le coût de l'assurance auto, n'hésitez pas à résilier votre contrat, la loi Hamon le permet à tout moment après un an de contrat. C'est l'occasion de faire de belles économies en souscrivant une assurance auto pas chère.