Qu'est-ce que la conduite supervisée ?

Il ne faut pas confondre la conduite supervisée avec la conduite accompagnée. Cette dernière, que l'on nomme également « apprentissage anticipé de la conduite » (AAC), permet aux jeunes dès l'âge de 15 ans d'apprendre la conduite.

La conduite supervisée s'adresse aux plus de 18 ans qui souhaitent acquérir une expérience de conduite avant de passer le permis de conduire ou conduire quelques heures supplémentaires après un échec à l'examen.

Pour accéder à la conduite supervisée, il est nécessaire :

  • d'être titulaire du Code la route ;
  • d'avoir suivi une formation pratique avec un enseignant durant au moins 20 heures ;
  • d'avoir une évaluation favorable de la part de l'enseignant ;
  • d'être titulaire d'une attestation de fin de formation initiale (AFFI) ;
  • d'avoir fait un rendez-vous auquel sont présents le formateur, l'élève et l'accompagnant ;
  • que l'accompagnant ait au moins 23 ans et 5 ans de permis de conduire.

Il n'existe pas de durée minimale ou de kilométrage imposé dans le cadre de la conduite supervisée. Vous roulez tant que vous en avez besoin afin d'être parfaitement à l'aise le jour de l'examen du permis de conduire pour vous donner toutes les chances de l'obtenir.


Cela permet de réduire le coût du permis de conduire. Au lieu de reprendre des heures de formation payante, vous conduisez gratuitement avec un proche.

Bon à savoir : Si la conduite supervisée diffère de la conduite accompagnée, vous devrez malgré tout apposer un macaron « conduite accompagnée » à l'arrière du véhicule et respecter les limitations de vitesse d'un permis probatoire.

L'assurance est-elle obligatoire pour la conduite supervisée ?

L'article L. 211-1 du Code des assurances vous oblige à souscrire une assurance auto. Le statut du conducteur n'a donc aucun impact sur cette obligation dès lors qu'il se met au volant d'un véhicule terrestre à moteur.

C'est l'assurance de l'accompagnant qui assurera le conducteur en conduite supervisée. Il est, à ce titre, nécessaire de faire part à la compagnie d'assurances de cette nouvelle pratique qui engendre un risque supplémentaire. L'extension de garantie nécessite un accord préalable de l'assureur. Dans le cas contraire, en cas de sinistre, la prise en charge peut être remise en cause.

En général, les compagnies d'assurances n'appliquent pas de surprime aux accompagnateurs pour cette pratique avec des apprentis conducteurs.

Les assureurs sont en droit de refuser de vous assurer pour la conduite supervisée dans les cas suivants :

  • vous avez été responsable d'homicides ou de blessures involontaires ;
  • vous avez conduit en état d'ivresse ;
  • vous avez commis un délit de fuite ;
  • vous avez refusé d'obtempérer dans le cadre d'un contrôle des forces de l'ordre ;
  • vous avez conduit en période d'annulation ou de suspension de permis.

L'assurance auto après la conduite supervisée

Vous avez décidé, au-delà de votre formation en auto-école, de conduire avec un accompagnateur dans le cadre de la conduite supervisée ? Une fois votre épreuve pratique terminée et votre permis de conduire obtenu, vous serez considéré comme un jeune conducteur, même si vous avez effectué de nombreuses heures de conduite avec votre accompagnant.


Un jeune conducteur se voit appliquer une surprime à hauteur de :

  • 100 % la première année ;
  • 50 % la deuxième année sans sinistre ;
  • 25 % la troisième année toujours sans sinistre responsable.

Pour les jeunes conducteurs ayant suivi la formation en conduite accompagnée, la majoration est réduite. Le permis probatoire dure 2 ans et non plus 3. Ils ne sont pas contraints d'attendre 3 ans pour obtenir 12 points et ne plus être impactés par une surprime. Sachez que ce n'est pas le cas avec la conduite supervisée.

Dans la mesure où il n'y a pas de règles de durée ou d'heures de conduite à effectuer, il n'y a pas de régime spécial, vous êtes considéré comme un jeune conducteur classique.

À la fin de la période probatoire, vous pouvez enfin bénéficier d'une assurance à moindre coût. Vous allez, sans sinistre responsable, cumuler du bonus d'année en année pour payer moins cher votre assurance auto.

Comment payer moins cher son assurance jeune conducteur ?

Tous les automobilistes sont invités à comparer les offres grâce à notre comparateur d'assurances auto, un outil simple, rapide, gratuit et sans engagement.

Pourquoi ? Parce que prendre le volant nécessite d'être assuré et que toutes les formules d'assurance ne se valent pas. Dans un premier temps, il est nécessaire de comparer les niveaux de garanties pour vous assurer de souscrire le contrat d'assurance auto le plus protecteur selon votre besoin. Dans un deuxième temps, comparez les prix pour trouver l'assurance la moins chère.

Si vous êtes apprenti conducteur, que vous ayez opté pour l'apprentissage de la conduite de manière anticipée, pour la conduite supervisée ou pour l'obtention du permis de manière classique vous êtes impacté par une surprime de 50 à 100 %. Plus que jamais il est nécessaire de faire un comparatif des offres pour obtenir, à garanties équivalentes, un tarif préférentiel. Pourquoi payer plus cher pour la même couverture ?