Qu'est-ce qu'un malus ?

Le coefficient de bonus-malus (que l'on nomme également coefficient de réduction majoration ou CRM) est un système de modulation de la prime d'assurance auto. Le malus est une pénalité qui est appliquée lorsque vous êtes responsable d'un sinistre et que celui-ci engendre bien un malus. A contrario, dès lors que vous avez roulé une année sans être responsable d'aucun sinistre, alors vous êtes récompensé par un bonus :

  • le bonus maximum est de 0,50 (même si certaines compagnies d'assurances proposent, pour attirer de nouveaux assurés, un bonus plus élevé) ;
  • le malus maximal est de 3,50.

La prime de référence est de 1, c'est celle dont on dispose lors de l'obtention du permis de conduire. Dès la première année, le système de bonus-malus s'applique pour définir, à la baisse ou à la hausse, le montant de la prime.


Bon à savoir : Il ne faut pas confondre le principe du bonus pour récompenser les automobilistes vertueux et le bonus-malus écologique. Le bonus écologique est une aide financière de l'État pour l'achat d'un véhicule hybride (jusqu'en juin 2022) ou électrique dont l'émission de dioxyde de carbone (CO2) est inférieure à 20 g/km

Comment le malus est-il déterminé avec un accident responsable ?

Concernant le bonus, vous pouvez gagner chaque année 5 % si vous n'avez été en tort dans aucun sinistre. Pour le malus, le niveau de responsabilité impacte le calcul :

  • pour un accident dont vous êtes entièrement responsable, le malus est de 1,25 (ou 25 %) ;
  • pour un accident dans lequel votre responsabilité est partiellement engagée (sur un parking, bien souvent), le malus est de 1,125 (12,5 %). Les deux conducteurs se partagent la responsabilité, et donc le malus.

Le calcul du bonus de l'assurance auto

Pour bien saisir le mode de calcul, voici la manière dont les compagnies d'assurances auto appliquent le bonus.

Années Calcul du coefficient Bonus
Année 0Coefficient initial1
Au bout de la 1re année1 x 0,950,95
2e année0,95 x 0,950,90
3e année0,90 x 0,950,85
4e année0,85 x 0,950,80
5e année0,80 x 0,950,76
6e année0,76 x 0,950,72
7e année0,72 x 0,950,68
8e année0,68 x 0,950,64
9e année0,64 x 0,950,60
10e année0,60 x 0,950,57
11e année0,57 x 0,950,54
12e année0,54 x 0,950,51
13e année0,51 x 0,950,50

Au bout de 12 mois consécutifs sans accidents responsables, vous commencez d'ores et déjà à réduire le montant de la cotisation. Si, durant 13 années consécutives, vous n'êtes jamais responsable de l'accident, que vous soyez partiellement responsable ou totalement responsable, alors vous bénéficiez d'un bonus maximal.


Quel est l'impact du malus sur la prime d'assurance auto ?

L'impact est majeur dans la mesure où votre prime peut rapidement augmenter avec un malus. Le calcul est très simple.

Comme nous l'avons évoqué, si vous êtes totalement responsable d'un accident, le malus atteint 25 % ou 1,25. En clair, vous allez multiplier le montant de votre cotisation par 1,25.

Exemple : en 2021, vous payiez 400 € de prime d'assurance auto. Vous êtes responsable d'un accident, aucune autre responsabilité n'est retenue. Le montant est multiplié par 1,25, vous payez donc en 2022 une cotisation de 500 €.

Si vous êtes responsable de plusieurs accidents la même année, le prix de votre assurance automobile peut exploser dans la mesure où vous allez cumuler les malus (en n'oubliant pas que le plafond est de 3,5).

Coefficient de bonus-malus : qu'est-ce que le relevé d'information ?

Si vous cherchez où trouver votre coefficient de bonus-malus, sachez qu'il apparaît sur l'appel de cotisations que vous recevez chaque année. Vous le retrouverez également en ligne si vous avez créé un espace client chez votre assureur.

Mais le coefficient de bonus-malus est également présent sur le relevé d'information. Ce document est édité par les assureurs et est communiqué à la nouvelle compagnie d'assurances en cas de changement.


Cela permet au nouvel assureur de définir votre profil et, ainsi, d'évaluer le niveau de risque.

Ce relevé d'information (RI) indique très clairement :

  • la date de souscription de votre contrat d'assurance voiture ;
  • les coordonnées et la date d'obtention du permis de conduire ;
  • le coefficient de bonus-malus ;
  • le nombre de sinistres au cours des dernières années et votre part de responsabilité dans chacun d'entre eux.

Assurance auto avec malus : comment payer moins cher ?

Selon l'article L. 211-1 du Code des assurances, il est obligatoire de souscrire un contrat d'assurance auto pour tous les véhicules terrestres à moteur. Vous devez a minima souscrire une assurance responsabilité civile. Libre à vous, ensuite, de souscrire des garanties complémentaires (bris de glace, incendie, vol ou tentative de vol, dommages tous accidents, etc.). Avec un coefficient de réduction majoration qui n'est pas à votre avantage à la suite de sinistres dont vous êtes partiellement ou totalement responsable, vous pourriez être tenté de résilier et, ainsi, de rouler sans assurance. Toutefois, en cas de contrôle, le risque de sanction est élevé. Cela ne fera qu'engendrer une aggravation financière de votre situation.

Pour payer moins cher votre assurance auto, deux solutions :

  • adopter le comportement le plus vertueux en tant que conducteur (et surtout jeune conducteur puisqu'une surprime est déjà appliquée) pour augmenter votre bonus et réduire la majoration ;
  • comparer les offres en ligne pour trouver, à garanties et profil égaux, le meilleur prix, que vous recherchiez une assurance au tiers ou une formule couvrant tous les risques.

Le comparateur d'assurances auto est une solution qui vous permet, en 5 minutes seulement, de découvrir les offres de différents assureurs. Comparez les niveaux de garanties et le tarif de base que vous pourrez ensuite personnaliser si la compagnie d'assurances offre cette solution.


Que vous ayez un malus auto ou que vous ayez droit à un bonus, comparer s'impose pour faire des économies. Vous ne pourrez pas jouer sur la majoration de la prime. En revanche, vous pourrez trouver une assurance moins chère à coefficient de bonus-malus égal. Vous avez trouvé un nouveau contrat plus favorable que celui que vous aviez souscrit avant ? La souscription d'un contrat peut se faire en ligne ou avec un conseiller par téléphone. Avant de changer d'assurance auto, vous devez penser à résilier. Avec la loi Hamon, la résiliation est possible à tout moment après un an de contrat, vous n'avez pas à justifier votre décision.