Les voitures sont de plus en plus chères en France ces dernières années et la situation n’est pas près de s’améliorer. Le directeur de Cetelem, Flavien Neuvy, constate que cette hausse est deux fois supérieure à l’évolution de l’inflation. Elle est même quatre fois plus importante comparée au revenu moyen des Français.

S'offrir une voiture devient un luxe en France. Selon l'Observatoire Cetelem, un Français dépense en moyenne 16 500 euros pour son actuelle voiture, qu'elle soit neuve ou d'occasion. Le magazine automobile Argus a suivi l'évolution du prix des véhicules neufs depuis l'année 2010. Son étude a démontré que jusqu'en 2020, les prix sont passés de 19 800 à 26 800 euros. La flambée se poursuit encore deux ans plus tard et n'est pas près de freiner. Cette situation s'explique par différentes raisons, directes et indirectes. Les professionnels ont fait le point sur l'évolution actuelle et les perspectives d'avenir du secteur automobile.


Hausse du coût des voitures neuves

Le cabinet AlixPartners a retracé l'évolution du secteur de l'énergie depuis 2019. Son représentant, Alexandre Marian, rapporte une hausse de 67 % de l'électricité et 130 % du gaz pour l'industrie. Cette importante marge va impacter le prix des voitures, à travers les matières premières et le processus de fabrication, selon lui.

Olivier Hanoulle, du cabinet Roland Berger, indique que les coûts des véhicules neufs ont haussé de 18 % au cours des douze mois derniers. Le prix des voitures est impacté par :

  • Des normes de sécurité plus strictes, impliquant l'apport de matériaux coûteux ;
  • Une pénurie de puces, contraignant les constructeurs à les affecter aux véhicules chers qui sont plus rentables ;
  • Des matières premières plus coûteuses pour les voitures thermiques et électriques ;
  • La flambée des coûts de l'énergie, représentant 500 dollars, soit environ 508,56 euros ;
  • Le passage vers l'électrique.

Le coût du véhicule entre toutefois dans les critères déterminant le tarif d'une assurance auto. Les assureurs ont d'ailleurs annoncé une hausse d'un à deux pourcent pour 2022.

Le recours à un comparateur assurance auto est une manière efficace de trouver l'offre adaptée à ses besoins.

Les chiffres en détails

La Dacia Spring, voiture la moins chère de France, a connu la plus importante hausse de janvier à juin 2022. Il s'agit d'une augmentation d'au moins 11 %, soit plus de 1 900 euros.

Les matières premières coûtent plus cher pour les voitures thermiques comme les véhicules électriques. La rareté des matières premières utilisées pour l'électrique est la principale cause de cette flambée. La différence est même de 3 000 dollars environ, soit à peu près 3 051,34 euros, pour un prix d'au moins 5 000 dollars (5 085,57 euros). Concernant les voitures thermiques, le coût tourne autour de 1 850 dollars , soit 1 881,66 euros, après le pic de mars 2022. Cela fait toujours une augmentation de 400 dollars environ (406,85 euros) par rapport aux chiffres de 2020.

De janvier à septembre 2022, les voitures rechargeables représentent plus d'un cinquième des ventes , précisément 20,7 %. Ce chiffre était de 16,6 % en 2021 pour la même période. Olivier Hanoulle indique toutefois :

Comme les véhicules à batterie sont au moins 30 % plus chers qu'un modèle thermique équivalent, hors prime à l'achat, chaque point de bascule renchérit la moyenne.

Bien que les industriels ne soient pas concernés par les prix spot, le surcoût de l'énergie affecte le processus de fabrication. AlixPartners estime que les surcoûts liés à l'énergie atteindront 720 dollars, soit 732,32 euros , jusqu'en 2024.