Emmanuel Macron a promis aux familles modestes l’accès à une voiture électrique pour une centaine d’euros par mois. Le Président a récemment confirmé cette mesure aux Échos. Un calendrier a d’ailleurs été présenté pour l’occasion. Les précommandes sont prévues pour la deuxième moitié de 2023. La livraison, quant à elle, débutera en 2024.

La voiture électrique accessible à tous fait partie des projets d'Emmanuel Macron. Le Président s'est d'ailleurs engagé à promouvoir la location de ces véhicules pour 100 euros la mensualité. Le processus est en marche selon lui et un planning est déjà mis en place. Ce ne sont toutefois pas tous les Français qui seront éligibles à cette offre. Par ailleurs, elle ne concernera pas non plus tous les types de véhicules électriques. Des filtres ont été instaurés pour répondre aux besoins des défavorisés. Les constructeurs y trouvent, quant à eux, un moyen d'attirer de nouveaux clients. Les Échos rapportent l'interview effectué avec le président.


L'essentiel à retenir sur le projet

Le projet voiture électrique accessible est en marche en France. Il requiert une enveloppe de 50 millions d'euros annuels pour 100 000 véhicules . Les critères d'éligibilité ont été annoncés pour accéder à cette offre. Elle concerne d'abord les personnes disposant d'une voiture concernée par la prime de conversion . Il s'agit soit d'une voiture diesel antérieure à 2011, soit d'un véhicule à essence antérieur à 2006.

Au-delà du filtre sur les ressources, il existe d'abord des critères de profession. Ceux qui travaillent dans le domaine de la santé et spécifiquement les personnes qui se déplacent au domicile des patients seront privilégiés. L'âge fait aussi partie des paramètres à considérer. Ce sont les jeunes qui y trouvent un avantage.

L'assurance est obligatoire en France pour les voitures de location. L'agence peut être celle du loueur ou de l'utilisateur.

Le recours à un comparateur est la garantie de trouver une assurance auto pas cher.

Des offres concurrentes

En parallèle, le conglomérat Stellantis, regroupant Opel, Peugeot et Citroën, dévoile son projet « Electric as you go » cet été. Il profite des aides financières (bonus écologique et prime de conversion totalisant 2 500 euros) pour proposer son offre. Elle est calculée sur 24 mois de location. Le premier dépôt (ticket d'entrée) de 10 500 euros passe à 2 000 euros . La mensualité, quant à elle, coûte 150 euros . D'autres constructeurs pourront proposer leur offre d'après le Mondial de l'Automobile.

Ce ne sont d'ailleurs pas toutes les petites voitures qui sont concernées par le projet du Président. En effet, ce dernier ne s'applique pas aux grandes marques à l'instar de Tesla. Ce sont les petites voitures à faible coût qui figurent sur la liste. La Dacia Spring, la Twingo électrique, la Fiat 500 électrique, l'Opel Corsa-e et la Peugeot e-208 font partie des noms évoqués. La sélection pourrait toutefois se tourner uniquement vers les voitures fabriquées en Europe . Ainsi, même si la Dacia Spring est la meilleure vente des voitures neuves de France, elle pourrait être exclue. C'est une fabrication chinoise.