Limitations de vitesse pour permis probatoire

Selon la Sécurité routière, la vitesse est responsable de 27 % des accidents mortels sur les routes. Les conducteurs novices sont impliqués dans 24 % de ces accidents. Cela explique que la vitesse maximale autorisée soit différente pour des conducteurs qui n'ont pas encore suffisamment d'expérience.

Pour bien comprendre la différence entre les jeunes conducteurs et les autres automobilistes, voici un tableau qui récapitule les vitesses maximales que chacun doit respecter.

Type de route Vitesse autorisée pour les jeunes conducteurs Vitesse autorisée pour les conducteurs expérimentés
Autoroute110 km/h130 km/h
Route avec deux chaussées séparées par un terre-plein central100 km/h110 km/h
Section de route avec au moins deux voies affectées à un même sens de circulation80 km/h90 km/h
Route à double sens, sans séparateur central80 km/h80 km/h (ou 90 km/h selon décision départementale)
Route en agglomération50 km/h50 km/h

Quelles sanctions en cas de dépassement de la vitesse maximale

Au-delà de la mortalité routière engendrée par une vitesse excessive, songez que les sanctions peuvent être lourdes. Elles peuvent aller jusqu'à la suspension du permis et une peine de prison pour les excès de vitesse les plus importants.

Infraction Sanction
Excès de vitesse inférieur à 20 km/h (sur route avec vitesse maximale > à 50 km/h)

  • Amende forfaitaire de 68 euros
  • Retrait de 1 point sur permis de conduire
Excès de vitesse inférieur à 20 km/h (sur route avec vitesse maximale < ou = à 50 km/h)
  • Amende forfaitaire de 135 euros
  • Retrait de 1 point sur permis de conduire
Excès de vitesse entre 20 km/h et 29 km/h
  • Amende forfaitaire de 135 euros
  • Retrait de 2 points sur permis de conduire
Excès de vitesse entre 30 km/h et 39 km/h
  • Amende forfaitaire de 135 euros
  • Retrait de 3 points sur permis de conduire
  • Suspension de 3 ans du permis de conduire
  • Interdiction de conduire certains véhicules à moteur pour 3 ans au plus
  • Accomplissement d'un stage de sensibilisation à la sécurité routière
Excès de vitesse entre 40 km/h et inférieur à 49 km/h
  • Amende forfaitaire de 135 euros
  • Retrait de 4 points sur permis de conduire
  • Suspension de 3 ans du permis de conduire
  • Interdiction de conduire certains véhicules à moteur pour 3 ans au plus
  • Accomplissement d'un stage de sensibilisation à la sécurité routière
Excès de vitesse supérieur ou égal à 50 km/h
  • Amende de 1 500 euros
  • Retrait de 6 points sur permis de conduire
  • Suspension de 3 ans du permis de conduire (sans sursis ni « permis blanc »)
  • Interdiction de conduire certains véhicules à moteur pour 3 ans au plus
  • Confiscation possible du véhicule si le conducteur en est le propriétaire
  • Accomplissement d'un stage de sensibilisation à la sécurité routière
Récidive d'excès de vitesse supérieur ou égal à 50 km/h
  • Amende de 3 750 euros
  • Peine de prison de 3 mois
  • Retrait de 6 points sur permis de conduire
  • Suspension de 3 ans du permis de conduire (sans sursis ni « permis blanc »)
  • Confiscation obligatoire du véhicule si le conducteur en est le propriétaire
  • Interdiction de conduire certains véhicules à moteur pour 5 ans au plus
  • Stage de sensibilisation à la sécurité routière

Dépasser les limites de vitesse : les conséquences sur l'assurance auto

Nombre d'accidents élevés, sanctions lourdes, la vitesse sur les routes a un véritable impact sur les automobilistes et les autres usagers de la route. S'il est important de respecter les limitations de vitesse pour un jeune permis, c'est aussi parce qu'une infraction pourrait vous pénaliser au niveau de l'assurance auto.


Un jeune conducteur est pénalisé par une surprime de 100 % la première année, 50 % la deuxième année sans sinistre responsable et de 25 % la troisième année, toujours sans sinistre responsable. Avec un apprentissage anticipé de la conduite, les surprimes sont respectivement de 50 %, 25 % et 12,5 %.

Le montant de votre cotisation est donc automatiquement plus élevé. Imaginez à présent que vous soyez résilié par votre compagnie d'assurance suite à un retrait de permis. Lorsque vous chercherez un nouveau contrat, une fois votre permis récupéré, les assureurs vont vous considérer comme un conducteur à risque. Or, le profil du conducteur est un élément essentiel au moment de calculer le montant de la prime d'assurance.

En clair, être jeune conducteur et dépasser la vitesse pourrait vous coûter très cher en assurance auto.

Quelle assurance auto jeune conducteur choisir ?

Être jeune conducteur et résilié pour avoir dépassé les limitations de vitesse est un handicap pour trouver une assurance auto. Utiliser un comparateur peut s'avérer nécessaire pour étudier les offres des assureurs et trouver un contrat moins cher malgré les majorations.

Nous vous conseillons, si possible, d'opter pour une assurance au tiers, la formule qui vous permet de répondre à votre obligation d'assurance tout en maîtrisant votre budget. Mieux vaut attendre la fin de la surprime pour souscrire un contrat plus protecteur qui sera naturellement plus cher.

Questions fréquentes sur la limitation de vitesse pour les jeunes conducteurs

Quelle vitesse en période probatoire ?

Durant la période probatoire, les jeunes conducteurs ne peuvent dépasser les vitesses suivantes : 110 km/h au lieu de 130 km/h, 100 km/h au lieu de 110 km/h et 80 km/h au lieu de 90 km/h.


Quelles sont les règles de conduite spécifiques aux jeunes conducteurs ?

La seule différence entre un jeune conducteur et un conducteur expérimenté réside dans la limitation de vitesse qui est inférieure pour un conducteur novice. Toutes les autres règles du Code de la route devront être respectées par tous les automobilistes.

Quelle sanction pour un jeune conducteur ?

En cas d'excès de vitesse, un jeune conducteur peut se voir retirer des points de permis, voire perdre ce permis de conduire. La sanction peut aller jusqu'à une peine d'emprisonnement et une amende de 3 750 € en cas d'excès de vitesse très important.