Instituteur du privé : une mutuelle obligatoire

Si vous enseignez dans une école maternelle ou élémentaire du privé, vous n'avez pas réellement le choix de votre mutuelle. Depuis le 1er janvier 2016, tous les employés du secteur privé doivent souscrire la mutuelle de leur entreprise.

En contrepartie, l'employeur doit proposer un panier soins minimal. De plus, l'entreprise est contrainte de cotiser au minimum à hauteur de 50 % (libre à elle de cotiser jusqu'à 100 % si elle souhaite offrir un avantage supplémentaire à ses salariés).

Toutefois, il existe des motifs de dispense qui permettent à un instituteur du privé de ne pas souscrire la mutuelle de son entreprise :

  • Vous êtes ayant droit de la mutuelle collective familiale obligatoire de votre conjoint. Certaines mutuelles d'entreprise imposent aux salariés d'affilier tous les membres de leur foyer ;
  • Vous avez de faibles revenus et bénéficiez de la CSS (complémentaire santé solidaire) ;
  • Vous avez déjà une mutuelle individuelle : vous pouvez attendre l'échéance de votre contrat pour résilier et souscrire la mutuelle de votre entreprise ;
  • Vous êtes en contrat court et la cotisation à votre mutuelle excède 10 % de votre salaire.

Si les garanties de base sont imposées par l'employeur, sachez que vous avez la possibilité de souscrire des renforts. Cela permet d'obtenir une couverture plus solide pour certaines dépenses lourdes telles que :

  • Les lunettes ;
  • Les prothèses dentaires ;
  • L'hospitalisation ;
  • Les dépassements d'honoraires.

Notez toutefois que les renforts souscrits ne sont pas pris en charge par l'employeur. Sa cotisation de 50 % minimum ne concerne que les garanties de base. Chaque salarié a ensuite, selon ses besoins et ses capacités financières, la possibilité de renforcer ses garanties pour personnaliser sa couverture santé.


Instituteur du public : un libre choix de mutuelle santé

Si vous enseignez pour l'Éducation Nationale, cette fois vous n'avez plus aucune obligation de souscrire la mutuelle de votre employeur. Vous n'avez même aucune obligation de souscrire quelle que mutuelle santé que ce soit.

Vous avez donc toute liberté de trouver la mutuelle qui saura répondre à votre besoin en termes de couverture. Vous pouvez comparer les offres et choisir une formule qui vous propose les meilleurs remboursements pour réduire votre reste à charge.

En tant qu'instituteur du public, vous bénéficiez d'un avantage supplémentaire. Il est possible en tant que fonctionnaire de bénéficier de certaines aides. Il faut pour cela choisir une mutuelle labellisée.

Pour être labellisée, une mutuelle doit respecter certains principes :

  • La solidarité intergénérationnelle : les plus jeunes vont verser une cotisation plus élevée pour réduire le montant de la cotisation des plus âgés. Toutefois, la mutuelle la plus chère ne peut excéder 3 fois le prix de la moins chère ;
  • La cotisation ne peut être déterminée en fonction du sexe, de l'état de santé ou même du poste du fonctionnaire ;
  • Les familles nombreuses ne peuvent payer une cotisation supérieure à celle versée par une famille de trois enfants.

Lorsque les instituteurs bénéficient d'une aide pour leur mutuelle, elle peut être accordée de deux manières :

  • Elle est versée au fonctionnaire ;
  • Elle est directement versée à l'organisme de mutuelle choisi par l'instituteur.

Aujourd'hui, de nombreux assureurs proposent une mutuelle labellisée pour les fonctionnaires. En voici une liste loin d'être exhaustive :

  • Aviva Assurances ;
  • AXA ;
  • CNP ;
  • Groupama ;
  • Harmonie Fonction Publique ;
  • Intériale ;
  • MGEN ;
  • MNT ;
  • Mutuelle Santévie ;
  • Pacifica ;
  • Radiance Groupe Humanis ;
  • Solimut ;
  • Thelem Assurances.

Quelles sont les garanties d'une mutuelle pour instituteur ?

Les garanties que vous allez souscrire ne sont pas réellement liées à votre statut, mais plutôt à votre état de santé. Le rôle d'une complémentaire santé est, comme son nom l'indique, de compléter les remboursements de la Sécurité sociale. Cela va même en réalité plus loin. L'Assurance Maladie ne rembourse pas correctement toutes les dépenses. Certaines ne sont même tout simplement pas prises en charge.


Vos garanties doivent répondre à votre besoin pour réduire votre reste à charge. Selon votre profil, voici les points à étudier avant de souscrire votre mutuelle fonctionnaire pour instituteurs :

  • Les dépassements d'honoraires ;
  • La chambre particulière ;
  • Le forfait hospitalier ;
  • Les médecines douces ;
  • L'optique ;
  • Le dentaire ;
  • L'orthodontie adulte ;
  • L'automédication ;
  • Les cures thermales ;
  • Les vaccins non remboursés par la Sécurité sociale ;
  • La prime de naissance ;
  • Etc.

Comment obtenir des devis de mutuelle pour instituteurs ?

Vous pouvez faire le choix de vous adresser à différentes mutuelles pour obtenir des devis et comparer leurs offres. Cela peut se faire en agence, par téléphone ou directement sur internet. Toutefois, cela est particulièrement chronophage. C'est pourquoi nous vous proposons d'utiliser un comparateur de mutuelle pour instituteur.

Cette solution offre différents avantages :

  • Gratuité ;
  • Simplicité ;
  • Rapidité ;
  • Aucun engagement ;
  • Des économies majeures.

Remplissez votre formulaire en indiquant si vous souhaitez des garanties simples ou plus solides sur les postes suivants :

  • Soins courants ;
  • Hospitalisation ;
  • Dentaire ;
  • Optique.

Indiquez quelques informations qui permettent de calculer le prix de la cotisation à l'image de votre âge et de votre adresse. Vous recevez ensuite des devis pour faire un comparatif complet des garanties et des tarifs pratiqués. Alors, vous avez toutes les cartes en main pour trouver le meilleur rapport qualité/prix pour votre mutuelle instituteur.