Le curetage dentaire : de quoi parle-t-on ?

On parle de curetage dentaire pour désigner le traitement curatif de la gencive, dont l'objectif est d'éliminer la plaque dentaire accumulée. Il s'agit d'un acte de chirurgie pratiquée soit par un médecin dentiste soit par un médecin spécialisé en parodontie.

Un acte de curetage dentaire permet de faire face aux inflammations de la parodonte et de traiter notamment la gingivite. Le curetage dentaire est donc recommandé en cas de gencives enflammées, gonflées et rouges et sujettes aux saignements. L'inflammation de la gencive provient le plus souvent d'une accumulation de plaque dentaire, parfois due à une mauvaise hygiène bucco-dentaire.


Le curetage dentaire est un traitement nécessaire pour éviter que la plaque dentaire ne s'accumule et ne génère une inflammation trop importante. En effet, sans aucun traitement, une gingivite peut évoluer et entraîner un déchaussement des dents. Il est également recommandé d'effectuer un curetage dentaire en cas d'hypersensibilité des dents ou encore de présence d'abcès dentaires.

Le déroulé d'un curetage dentaire est simple. L'objectif est de retirer le tartre situé entre la gencive et les dents. Il convient donc de retirer ce tartre et les bactéries qui s'accumulent dans des cavités en dessous. Un outil spécial est utilisé par le dentiste pour aller jusqu'aux fameuses poches parodontales contaminées.

Puisque cette intervention nécessite un certain savoir-faire mais également les instruments dédiés, il ne s'agit pas d'un simple nettoyage des dents qui vise à retirer la plaque bactérienne et le tartre en surface. Voilà pourquoi il est nécessaire pour réaliser un curetage dentaire que le patient soit sous anesthésie (anesthésie locale) avec plusieurs séances. Une séance peut être dédiée au nettoyage des gencives en haut de la mâchoire, tandis qu'une seconde séance permettra de nettoyer les gencives du bas de la mâchoire.

Indolore grâce à l'anesthésie locale, le curetage dentaire peut entraîner des douleurs après l'intervention. Il est alors possible de recevoir une prescription d'antalgiques anti-inflammatoires par le médecin. Ce traitement est nécessaire pour limiter les douleurs postopératoires mais également soulager les douleurs en cas de brossage de dents difficiles. En effet, pendant le temps de la cicatrisation, le brossage peut être douloureux et très difficile à exécuter… mais est pourtant nécessaire !


Remboursement d'un curetage dentaire et à quel prix ?

Le coût d'un traitement parodontal peut être très important. Un curetage dentaire peut être facturé à partir de 600 €, voir plus de 2 000 € selon la complexité de l'intervention et notamment le nombre de séances nécessaires. En fonction de la gravité de l'infection qui touche votre dentition et de l'inflammation de vos gencives, le délai d'intervention nécessaire pourra augmenter, influençant directement le prix.

Sachez qu'en plus de l'intervention pour le curetage dentaire, il peut être nécessaire de réaliser certains soins complémentaires. Si vous avez notamment des abcès, alors le praticien facturera également leur traitement.

Avant de réaliser un curetage dentaire, il est recommandé de bien vous renseigner sur le coût. Pour cela, vous pouvez demander un devis à votre chirurgien-dentiste. N'hésitez pas à comparer les tarifs de plusieurs professionnels afin de faire votre choix.

Ensuite, rapprochez-vous de votre mutuelle santé. Certaines mutuelles santé proposent des formules qui vont couvrir l'intégralité ou une partie importante des frais pour un curetage dentaire. La plupart des complémentaires de santé proposent des forfaits annuels. C'est en utilisant cette enveloppe à laquelle vous avez droit chaque année que vous pouvez obtenir un remboursement intégral ou partiel de votre curetage dentaire.


Il est inutile de vous tourner vers l'Assurance Maladie. En effet, contrairement à certains soins dentaires courants - comme le détartrage ou la dévitalisation - il n'est pas possible de bénéficier d'une couverture de la part de l'Assurance Maladie pour le curetage dentaire. Tous les frais engagés seront à votre charge, sauf si vous disposez d'une complémentaire de santé qui peut vous épauler.

Si vous prévoyez un curetage dentaire, ou si vous êtes sujet à des inflammations régulières de la gencive qui nécessitent ce type d'intervention, renseignez-vous avant de choisir une offre de mutuelle santé. Intéressez-vous au détail des garanties, et notamment au forfait pour les soins dentaires et la parodontologie, spécialité à laquelle est rattachée le curetage dentaire. Vous pourrez trouver au sein des différents acteurs du marché des forfaits annuels avec un montant pouvant varier de 500 à plus de 1 200 €. Comparez les contrats en utilisant un comparateur de mutuelle en ligne gratuitement.