Congé maternité, congé parental : quelle différence ?

Le congé maternité est accordé uniquement à la mère de l'enfant à naître. Il est parfaitement réglementé :

  • Grossesse simple pour un 1er ou 2e enfant : 6 semaines avant la date d'accouchement prévue et 16 semaines après ;
  • Grossesse simple pour un 3e enfant : 8 semaines avant la date d'accouchement prévue et 18 semaines après ;
  • Grossesse multiple avec des jumeaux : 12 semaines avant la date d'accouchement prévue et 22 semaines après ;
  • Grossesse multiple avec des triplets : 24 semaines avant la date d'accouchement prévue et 22 semaines après.

Le congé parental d'éducation, quant à lui, peut être pris par le père ou par la mère. Il s'agit d'un arrêt d'activité plus long. Sa durée initiale est d'un an, il peut toutefois être accordé jusqu'aux 3 ans de l'enfant.


La différence est majeure puisqu'il est considéré que durant le congé parental, le contrat de travail est suspendu, ce qui n'est pas le cas pour le congé maternité.

Puis-je conserver ma mutuelle d'entreprise durant mon congé parental ?

L'accord national interprofessionnel de 2013 impose depuis le 1er janvier 2016 aux employeurs du secteur privé de proposer à leurs salariés une mutuelle collective. Sauf cas de dispense, vous êtes donc contraint de souscrire la mutuelle de votre entreprise.

Si vous prenez un congé parental, votre contrat est suspendu et vous perdez tous les avantages qui y sont liés. De ce fait, vous ne bénéficiez plus de la mutuelle de votre entreprise. Toutefois, dans certains rares cas, le maintien de la mutuelle professionnelle peut être acté par un accord. Il est important de vous renseigner avant votre congé parental afin de connaître vos droits, et surtout d'être certain de toujours bénéficier d'une couverture santé.

Si votre mutuelle est suspendue durant votre congé parental, sachez que vous retrouverez pleinement vos droits dès la fin de ce congé.

Que faire si ma mutuelle obligatoire est suspendue durant mon congé parental ?

Dans ce cas, plusieurs options s'offrent à vous :

  • Vous pouvez vous passer de mutuelle puisque vous n'avez plus aucune obligation d'en souscrire. Cela est cependant tout à fait hasardeux. Rappelons que ce congé parental dure de 1 à 3 ans. Il y a fort à parier que durant cette période vous devrez réaliser des dépenses médicales. Or, sans mutuelle santé, vous ne bénéficiez d'aucun complément de remboursement, seule la Sécurité sociale assure une prise en charge. Or, celle-ci n'est pas complète. Et, pour certains actes, elle n'assure tout simplement aucune prise en charge. Souscrire une mutuelle santé s'impose donc ;
  • Vous pouvez demander une adhésion facultative à la mutuelle de votre entreprise. Dans ce cas, vous bénéficiez du même contrat qu'auparavant avec la même prise en charge. Une différence est tout de même notable : vous ne bénéficiez plus de la cotisation de votre employeur à hauteur de 50 % minimum. Vous n'avez donc aucun avantage à souscrire cette mutuelle, sauf si son rapport qualité/prix, même sans aide de l'employeur, reste correct ;
  • Vous souscrivez une mutuelle individuelle. Vous êtes libre de choisir votre organisme et le niveau de vos garanties. Ensuite, dès la fin de votre congé, vous pourrez résilier. En effet, depuis décembre 2020, la résiliation infra-annuelle de la mutuelle santé est actée. De ce fait, vous pouvez résilier à tout moment après un an de contrat. Cette solution est une bonne alternative pour être toujours couvert durant votre congé parental.

Comment bien choisir une mutuelle durant un congé parental ?

Si vous êtes contraint de souscrire une mutuelle individuelle le temps de votre congé parental, vous devez veiller à trouver des garanties correctes par rapport à vos dépenses de santé.


La meilleure mutuelle est celle qui apporte une bonne couverture tout en respectant votre budget. Vous devez en premier lieu tenir compte de vos habitudes en matière de dépenses de santé. Pour cela, posez-vous les bonnes questions.

  • Portez-vous des lunettes ?
  • Consultez-vous des spécialistes de secteur 2 ?
  • Faites-vous appel à des professionnels de la médecine douce ?
  • Souhaitez-vous une chambre particulière si vous êtes hospitalisé ?
  • Pratiquez-vous l'automédication ?
  • Avez-vous besoin de prothèses dentaires ?

Si vous répondez non à toutes ces questions, une formule assez basique sera suffisante le temps de la suspension de votre contrat de travail, et donc de votre mutuelle d'entreprise. Dans le cas contraire, vous allez devoir étudier les niveaux de remboursement des complémentaires santé pour trouver le niveau de garanties qui vous permettra d'obtenir les meilleurs remboursements en complément, voire en substitution de la Sécurité sociale.

Où trouver la meilleure mutuelle individuelle pendant votre congé parental ?

C'est simple, la solution est d'utiliser un comparateur de mutuelle santé. Cet outil en ligne est gratuit et sans engagement. De plus, vous allez gagner un temps précieux puisque vous n'avez qu'une demande à formuler. Plus besoin de faire des demandes de devis à différents organismes. Vous remplissez un seul et même formulaire et obtenez des devis de plusieurs mutuelles partenaires afin de prendre le temps de faire un comparatif de leurs tableaux de garanties. Consultez les niveaux de remboursement selon les questions posées au préalable sur votre besoin. Ensuite, comparez les prix et trouvez la meilleure mutuelle pour vous durant votre congé parental.

Le comparateur de mutuelle santé vous permet de faire des économies majeures, ce qui est loin d'être négligeable durant un congé pendant lequel votre rémunération va fortement baisser. Le contrat de travail étant suspendu, c'est la CAF qui offre une allocation qui reste malgré tout assez faible (398,79 € par mois en 2021).