Qu'est-ce que la chirurgie réfractive ?

Il s'agit d'une intervention chirurgicale dont l'objectif est de corriger les défauts de la vision, tels que :

  • La myopie ;
  • La presbytie ;
  • L'astigmatisme ;
  • L'hypermétropie.

L'intervention est réalisée sous anesthésie locale en ambulatoire. Le chirurgien sculpte la cornée pour modifier la puissance optique et améliorer la vue.

Si les personnes rencontrant des problèmes de vue choisissent cette solution, c'est pour, in fine, ne plus porter de lunettes ou de lentilles de contact.

Combien coûte la chirurgie réfractive ?

Le prix de la chirurgie réfractive est variable. Cela dépend de deux facteurs :

  • La nature du trouble de la vision ;
  • La technique utilisée.

Parmi les différentes techniques de chirurgie réfractive, citons :

  • Le Lasik : c'est la technique la plus classique. Le chirurgien utilise un laser femtoseconde pour resculpter la cornée et modifier la réfraction de l'œil ;
  • La PKR : ici, le chirurgien remodèle la cornée avec un laser. Cette technique étant plus efficace sur une cornée fine, elle est préconisée pour traiter la myopie, l'astigmatisme, la presbytie, mais pas l'hypermétropie ;
  • L'implant : ici, le chirurgien n'utilise pas de laser, il implante une lentille réfractive dans l'œil.

Le prix de la chirurgie réfractive varie selon la technique et le trouble, mais aussi selon le chirurgien qui pratique. Il faut compter en moyenne 2 000 € pour une telle intervention.


Quel remboursement espérer de la part de la Sécurité sociale ?

La Sécurité sociale rembourse les lunettes de manière très faible. En revanche, elle considère que la chirurgie réfractive est une intervention de confort. À ce titre, elle n'est pas prise en charge.

La mutuelle rembourse-t-elle la chirurgie réfractive ?

Votre complémentaire santé peut vous rembourser la chirurgie réfractive. Toutefois, cela n'est pas systématique. Chaque organisme de mutuelle santé définit ses garanties et propose plusieurs niveaux de prise en charge. Avec une mutuelle de base, vous ne pourrez pas nécessairement obtenir un remboursement pour cette intervention. En revanche, avec une formule avancée, vous pouvez espérer une prise en charge partielle ou totale.

Pour savoir si vous êtes couvert, il vous suffit de consulter votre tableau de garanties. C'est lui qui vous indique le niveau de vos remboursements par la mutuelle santé. Voici un exemple :

ActeNiveau 1Niveau 2Niveau 3Niveau 4Niveau 5
Chirurgie réfractive -100 € par œil200 € par œil300 € par œil400 € par œil

Parfois, les mutuelles indiquent le niveau de remboursement par rapport au PMSS, le plafond mensuel de Sécurité sociale. Celui-ci évolue chaque année. En 2021, il atteint 3 428 €. Voici un exemple de tableau faisant intervenir ce paramètre.

ActeNiveau 1Niveau 2Niveau 3Niveau 4Niveau 5
Chirurgie réfractive -8 % du PMSS par œil12 % du PMSS par œil16 % du PMSS par œil25 % du PMSS par œil
Montant du remboursement0 €274,24 €411,36 €548,48 €857 €

Au regard de ces tableaux de garanties, il est conseillé de souscrire la deuxième mutuelle. Si l'on considère que le prix moyen d'une chirurgie réfractive est de 2 000 €, votre reste à charge sera de 2 000 – (857 x 2) = 286 €. Cela reste tout à fait raisonnable pour un acte qui n'est pas remboursé par la Sécurité sociale et dont le coût est particulièrement élevé.

Comment trouver la meilleure mutuelle pour la chirurgie réfractive ?

Les exemples que nous venons de vous donner démontrent que la comparaison s'impose. Vous ne pouvez pas vous contenter de la première mutuelle venue sans faire un comparatif avec les offres de la concurrence. Chaque organisme détermine ses propres remboursements, la prise en charge sera totalement différente d'une complémentaire santé à l'autre.

En utilisant un comparateur de mutuelle santé, il est aujourd'hui possible, sans bouger de chez vous, de recevoir différents devis pour les étudier de la manière la plus attentive qui soit. Prenez le temps de comparer, mais aussi de réaliser les bons calculs, surtout lorsque la mutuelle exprime ses remboursements par rapport au plafond mensuel de la Sécurité sociale. Certaines prennent en considération le PASS, le plafond annuel de Sécurité sociale. Notez qu'en 2021, celui-ci atteint 41 136 €. Cela vous permettra de réaliser les bons calculs.


Lorsque vous avez trouvé le niveau de couverture suffisant pour votre chirurgie réfractive, comparez les prix des mutuelles santé. Là encore, elles ont toute liberté de fixer leurs tarifs. C'est une bonne nouvelle pour vous, puisque vous pouvez ainsi trouver un organisme qui, à garanties égales, vous proposera un tarif plus bas.

L'objectif est simple : maîtriser votre budget mensuel avec une cotisation raisonnable et réduire vos dépenses de santé, surtout lorsqu'il s'agit de dépenses lourdes à l'image de la chirurgie réfractive.

Quel remboursement de la mutuelle pour les lunettes ?

Si vous vous intéressez à la chirurgie réfractive, c'est parce que vous souffrez d'un trouble de la vision. De ce fait, vous portez des lunettes. En attendant votre intervention, vous devez trouver une mutuelle qui rembourse correctement les lunettes de vue.

Là encore, le remboursement est exprimé en euros. Pourquoi ? Tout simplement parce que le remboursement de la Sécurité sociale est si faible qu'il n'est pas possible de l'exprimer en pourcentage, il faudrait atteindre des montants trop importants. Le plus simple est donc de vous proposer un forfait, ce qui va faciliter votre compréhension du niveau de prise en charge.

Pour choisir la bonne mutuelle, étudiez vos factures précédentes pour estimer le montant de votre dépense. Ensuite, regardez dans le tableau de garanties la prise en charge pour la monture, puis pour chaque verre selon le niveau de correction dont vous avez besoin.