Comment faire quand on n'a pas de mutuelle ?

Ne pas avoir de mutuelle en France reste un risque majeur. Au regard des faibles remboursements de la Sécurité sociale pour certaines dépenses de santé, il reste préférable de bénéficier d’une couverture complémentaire. Vous hésitez à souscrire en raison du coût d’une mutuelle ? Rassurez-vous, il existe des solutions pour trouver une complémentaire santé moins chère.

Se soigner sans mutuelle

La mutuelle est-elle obligatoire en France ?

Non, pour la plupart des Français, la mutuelle santé n'est pas obligatoire en France. Les seules personnes ayant l'obligation de souscrire une mutuelle santé sont les salariés du secteur privé depuis 2016. Leur entreprise doit leur proposer un contrat collectif de mutuelle qu'ils sont contraints d'accepter, sauf dans certains cas spécifiques.

Pour les indépendants, les fonctionnaires, les demandeurs d'emploi, les retraités, etc., la mutuelle n'est pas obligatoire. Elle reste particulièrement conseillée même si la Sécurité sociale offre des remboursements des frais de santé.

Pour certaines dépenses, la prise en charge reste trop faible. C'est le cas notamment de l'optique et des prothèses dentaires et auditives. Sur d'autres dépenses, aucune prise en charge n'est possible par l'Assurance Maladie :

  • la médecine douce ;
  • la chambre particulière ;
  • les dépassements d'honoraires.

Si vous souhaitez réduire votre reste à charge, mieux vaut souscrire une mutuelle santé.


Quel reste à charge sans mutuelle ?

Sans mutuelle santé, votre reste à charge peut être assez élevé. Prenons quelques exemples pour déterminer le montant à payer sans souscription d'une complémentaire santé.

Vous allez chez votre médecin traitant. Le prix de la consultation est de 25 €. La Sécurité sociale rembourse 70 % de ce montant (moins 1 euro de participation forfaitaire). Le remboursement atteint 16,50 €, votre reste à charge est de 8,50 €.

Vous consultez un spécialiste de secteur 2 facturant des dépassements d'honoraires. Le prix à payer est de 40 € et la Sécurité sociale rembourse 70 % du tarif de convention de 30 € (moins 1 euro de participation forfaitaire). Le montant de la prise en charge est de 20 €, votre reste à charge est de 20 €.

Vous avez besoin de lunettes à faible correction. Entre la monture et les lunettes, l'Assurance Maladie vous rembourse 9 centimes. Votre dépense atteint 250 €. Votre reste à charge est de 249,91 €.

C'est sans compter des dépenses encore plus lourdes comme une hospitalisation. Sans mutuelle santé, quelques milliers d'euros peuvent rester à votre charge.

Dans quelles situations peut-on se passer de mutuelle ?

Se passer de mutuelle est possible si votre situation financière est confortable. En étant certain de pouvoir assumer les dépenses de santé les plus lourdes, vous pouvez parfaitement vous passer d'une complémentaire santé.


Dans d'autres situations, on imagine cela possible, mais en réalité, le risque financier reste élevé :

  • vous êtes en bonne santé. De prime abord, vos dépenses de santé sont faibles. Mais vous n'êtes pas à l'abri d'un accident ou d'une maladie imposant une hospitalisation coûteuse par exemple ;
  • vous êtes en ALD et bénéficiez d'une prise en charge à 100 %. Attention, ce remboursement intégral par la Sécurité sociale concerne uniquement les soins liés à votre ALD. En clair, sans mutuelle, de nombreuses dépenses resteront à votre charge.

La complémentaire santé solidaire : la solution pour profiter d'une mutuelle à moindre coût

Vous n'avez pas de mutuelle pour des raisons financières ? Peut-être pouvez-vous prétendre à la complémentaire santé solidaire. Cette aide à la mutuelle permet d'être couvert par une complémentaire santé gratuite ou avec une participation financière (entre 8 et 30 euros par mois en fonction de votre âge) selon le montant de vos ressources.

La complémentaire santé solidaire offre une prise en charge de base. Mais elle permet de bénéficier du 100 % Santé pour une prise en charge intégrale pour les lunettes, les prothèses dentaires et les appareils auditifs éligibles.

Comment se soigner sans mutuelle ?

Pour se soigner sans mutuelle, voici quelques conseils afin de réduire votre dépense de santé :

  • respecter le parcours de soins coordonnés ;
  • ne pas consulter de spécialistes de secteur 2 pratiquant des dépassements d'honoraires ;
  • préférer le kinésithérapeute à l'ostéopathe, ce dernier n'étant pas remboursé par la Sécurité sociale ;
  • aller à l'hôpital plutôt qu'en clinique privée pour réduire la dépense ;
  • faire les soins de prévention et de dépistage gratuits.

Les solutions pour trouver une mutuelle moins chère

Vous cherchez une mutuelle moins chère ? Nous vous proposons quelques solutions :

  • utiliser notre comparateur de mutuelles santé pour obtenir des devis et souscrire le contrat offrant le meilleur rapport qualité/prix ;
  • souscrire une mutuelle provisoire le temps de trouver la meilleure offre du marché ;
  • faire une demande de CSS ;
  • adapter les garanties à votre besoin réel pour ne pas payer pour une couverture inutile.