mutuelles santé dépassements honoraires

Dans le cadre du débat sur les dépassements d'honoraires qui dure depuis plusieurs semaines, des médecins libéraux ont porté des accusations vives contre les mutuelles santé.

En effet, c'est le cas de David Schapiro, à la fois ophtalmologiste et vice-président de l'Union française pour une médecine libre, qui reproche aux mutuelles leur réticence à rembourser les dépassements d'honoraires malgré un chiffre d'affaires annuel de 40 milliards d'euros.

Dans un entretien au Nouvel Observateur, il a ainsi déclaré : "elles ont des bénéfices faramineux, des trésors de guerre. La MACSF vient d'acheter pour 200 millions d'euros le Château Lacombe, dans le Bordelais. La Mutualité Française est le plus gros propriétaire viticole de France."


Or, pour Étienne Caniard, Président de la Mutualité française, cette dernière, qui représente l'ensemble des mutuelles santé, "ne possède aucun arpent de vigne".

D'autre part, il convient de distinguer les mutuelles santé et les mutuelles d'assurance car la MACSF à laquelle fait référence Monsieur Schapiro, est une compagnie d'assurance pour les professionnels de santé et dépend donc du code des assurances (et non de celui de la Mutualité), explique M. Caniard. Par conséquent, cette mutuelle d'assurance dispose certes de réserves d'argent mais elles sont "obligatoires car imposées à tout opérateur d'assurance par des législations nationales et européennes et destinées à garantir aux adhérents que les prestations qui leur sont dues leur seront versées."

Enfin, David Schapiro dénonce aussi l'opacité des comptes des mutuelles santé, mais Étienne Caniard affirme qu'ils sont pourtant bien "publics et transparents" et accessibles à tous les membres des assemblées générales qui gouvernent les mutuelles. Ces dernières, se composant d'ailleurs principalement d'adhérents des mutuelles.

Le Président de la Mutualité française portera donc plainte contre David Schapiro pour diffamation.