coût assurance prévoyance

Une étude réalisée sur la prévoyance par la compagnie d'assurance Generali révèle que le manque de moyens financiers est la principale raison de non souscription à un contrat d'assurance contre les accidents de la vie.

Sur 959 personnes interrogées, 35% d'entre elles expliquent qu'elles ne disposent pas des ressources financières suffisantes pour adhérer à ce type de contrat. Les Français privilégieraient ainsi la mutuelle santé par rapport à l'assurance prévoyance. En effet, selon Patricia Barrière, Directrice du marketing stratégique de Generali, « lorsqu'ils ont des arbitrages financiers à réaliser, les Français préfèrent invertir dans une complémentaire santé que dans une prévoyance. Les dépenses de santé répondent à leurs yeux, à un besoin plus tangible et plus immédiat


La méconnaissance de l'assurance prévoyance peut aussi expliquer la non détention de ce contrat. En effet, de nombreux Français ignorent que la prévoyance permet aux personnes assurées d'être indemnisées en cas d'incapacité de travail, d'invalidité ou encore de dépendance.

Il faudrait par conséquent que les Français prennent conscience de l'impact financier causé par ce type d'accident de la vie. Par exemple, le coût de l'aménagement d'un domicile pour une personne en fauteuil s'élève à près de 50 000 euros. Patricia Barrère rappelle aussi qu'une assistance à domicile de deux heures par jour représente un montant annuel de 6369 euros. Le sondage révèle aussi que 14% des personnes réticentes à la souscription d'un contrat de prévoyance, le justifient par le fait qu'ils « ne connaissent pas suffisamment les risques ou les produits ».

Même si 81% des Français accordent beaucoup d'importance à la protection financière de leur famille en cas d'accident de la vie, environ la moitié des Français ne seraient pas couverts par une assurance prévoyance individuelle.