explosion déficit 2013 assurance chômage

L'Unédic (organisme d'assurance chômage) a revu hier ses estimations à la hausse pour 2013. En effet, l'assurance chômage devrait connaître un déficit record de 4,9 milliards d'euros auquel s'ajouteraient près de 185 000 demandeurs d'emploi supplémentaires.

En septembre 2012, l'Unédic estimait pourtant le nombre de chômeurs supplémentaires à 125 000 et un déficit à 4,1 milliards mais l'association a dû revoir ses chiffres suite aux récentes prévisions des économistes qui anticipent une croissance quasi nulle pour cette année.

La baisse des effectifs salariés devrait être plus marquée qu'en 2012, soit près de 200 000 (contre 62 100 l'année dernière). D'autre part, le quotidien Les Échos ajoute que « dans un contexte de stagnation et d'inflation contenue (+1,6 %), la hausse de la masse salariale dans le secteur concurrentiel devrait être limitée (+1,1 % après +2 ,2 % en 2012) », ce qui implique une explosion du déficit de l'assurance chômage avec un record jamais atteint de quasi 5 milliards d'euros contre 2,7 milliards d'euros en 2012.

La dette du régime paritaire devrait donc encore progresser nettement et atteindre 18,6 milliards d'euros fin décembre 2013, contre 13,7 milliards d'euros l'année passée.
Toutefois, le Président de l'Unédic, Jean-François Pilliard, assure qu' « avec les prévisions actuelles, on sait passer 2013 ».

De plus, l'accord sur la sécurisation de l'emploi conclu vendredi dernier entre syndicats et patronat devrait avoir un impact positif sur les emplois. Ce dernier doit non seulement permettre la généralisation d'une complémentaire santé pour tous les salariés d'ici 2016 mais aussi la création de droits rechargeables pour les chômeurs ainsi qu'une taxation sur certains CDD. Néanmoins, selon Monsieur Pilliard,  le bénéfice de l'accord « présuppose deux choses : un retour à la croissance et des changements du comportement des entreprises, qui ne vont pas se faire du jour au lendemain sur un claquement de doigts »...