epidemie de grippe

La grippe touche chaque année des millions de personnes en France. L’année 2013 ne fait pas exception, bien au contraire : l’épidémie est particulièrement virulente et aurait coûté près de 40 millions d’euros à la Sécurité Sociale pour le mois de janvier.

C’est un fléau provoquant fièvre, toux, courbatures, et qui se manifeste chaque année en hiver : la grippe. Le seuil épidémique étant fixé à 159 cas pour 100 000 habitants, on peut sans difficulté parler d’épidémie cette année, puisque la semaine dernière, l’institut de veille sanitaire (inVS) a enregistré un nouveau pic à 1018 cas pour 100 000 habitants.


Seulement voilà, lorsque généralement le pic épidémique est atteint au bout de 2 ou 3 semaines, cette année, après 9 semaines déjà, il n’est toujours pas atteint et la grippe continue de sévir. C’est l’épidémie la plus longue depuis 30 ans, et on recense déjà presque 3 millions de consultations chez le médecin. Les vacances scolaires devraient cependant amorcer la décrue épidémique.

Rappelons que chaque année la grippe provoque des dizaines de décès auprès des personnes à risques, et que le vaccin reste la solution la plus fiable.

Mais qui dit maladie, dit aussi médicaments, et par conséquent, remboursements. Les dépenses de remboursement liées à la grippe coûtent cher à la Sécurité Sociale, on parle de 40 millions d’euros pour le seul mois de janvier. Dans ce total, les consultations de médecins, les remboursements de médicaments, mais aussi les indemnités journalières versées aux salariés en arrêt maladie sont à prendre en compte.