Les ventes de pilules de 3ème et 4ème génération baissent de 25%
un service de meilleurtaux.com

Les ventes de pilules de 3ème et 4ème génération baissent de 25%

Baisse utilisation pilule

Près de deux mois après le vacarme médiatique des pilules de 3ème et 4ème génération, l'Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM) constate une baisse de 25% de leurs ventes en 1 an. Dans le même temps, les ventes des pilules de 2ème génération sont en recrudescence mais ne suffisent pas à compenser la baisse.

Suite au scandale médiatique qu'elles avaient causé il y a quelques semaines lorsqu'elles étaient accusées de provoquer des risques d'accident thromboembolique plus élevés que les pilules des générations antérieures, les pilules de 3ème et 4ème génération voient leurs ventes diminuer. Outre ces risques, avec les annonces successives de déremboursements et d'arrêt total de leurs prescriptions pour certaines, les ventes des pilules « nouvelle génération » reculent de 25%. De plus, elles ne sont désormais délivrées qu'aux femmes ne tolérant pas d'autres contraceptifs et les médecins sont dans l'obligation d'informer leurs patientes des risques liés à leurs utilisations.


Par ailleurs, même si la distribution de pilules de 1ère et 2ème génération a augmenté de 16% durant la même période, cela ne suffit pas à compenser la baisse. Globalement, les ventes des pilules sont en recul de 3,5%, et selon l'ANSM, 150 000 femmes auraient abandonné toute forme de contraception orale.

L'ANSM a aussi dévoilé hier le nombre d'accidents liés à la prise de ces contraceptifs : entre le 4 et le 31 janvier, 36 nouveaux cas de thromboses ont été révélés, et le nombre de décès attribués aux pilules contraceptives depuis 1985 s'élève à 15.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)