800 décès dû au sommeil au volant

Selon une enquête publiée aujourd'hui, la somnolence au volant serait responsable de près de 800 morts par an. Ce chiffre représenterait plus d'un quart des décès sur la route.

Alors que l'alcool et la vitesse sont souvent cités comme causes principales de mortalité sur la route, il en est une que l'on ne mentionnerait pas immédiatement : le sommeil. Pourtant, une enquête de l'association 40 millions d'automobilistes révèle que la somnolence tue 800 personnes par an, ce qui représente un quart des décès, soit environ 90 000 décès par an. De plus, selon Pierre Chasseray, délégué général de l'association de défense des automobilistes, ce serait même devenu la principale cause de mortalité sur autoroute.


L'étude de l'institut de l'accident rappelle également qu'un tiers des accidents mortels est dû aux obstacles latéraux (arbres, poteaux, etc.) le long des routes, et que les infrastructures sont déterminantes. L'association demande donc aux pouvoirs publics de réaliser « de gros efforts […] dans les infrastructures routières ».

Aussi, installer « des glissières centrales sur les routes nationales » comme c'est le cas sur certains axes en Allemagne ou généraliser des « marquages d'alerte sonore au sol afin de prévenir les sorties de route » fait partie des autres pistes avancées par l'association pour réduire le nombre d'accidents.

Enfin, par le biais de son enquête elle demande aussi un renforcement de la prévention dans le domaine de la somnolence au volant, qui est, selon elle, « négligée » par rapport à la prévention contre l'alcool par exemple.