Reforme de l'assurance vie

Lors de sa conférence de presse du jeudi 16 mai, François Hollande a annoncé que l'assurance vie subirait bel et bien une réforme et que l'imposition des plus-values mobilières serait « révisée ».

« Mieux orienter l'épargne des Français vers l'investissement productif », c'est ce que le Président de la république a déclaré lors de la conférence de presse qu'il a tenue hier. L'idée n'est d'ailleurs pas nouvelle, puisqu'elle s'inspire du rapport des députés Berger et Lefebvre publié en avril dernier.

Le chef de l'Etat annonce vouloir mettre en place 3 mesures : « l'assurance vie sera réformée pour que les fonds puissent être davantage affectés aux fonds propres des entreprises », « un plan d'épargne action pour les PME sera créé avec des dispositifs incitatifs » et « l'imposition des plus-values mobilières sera révisée ».


Selon lui, si cette dernière mesure doit être mise en place, c'est parce qu'en mettant « leur argent dans l'économie productive, celle qui va créer de l'emploi […], ils (les investisseurs, NDLR) prennent un risque et la fiscalité doit en tenir compte ». Il ajoute également que ces règles « vaudront pour tout le quinquennat » et qu'il n'y aura pas de « zig-zag » ou d'« aller et retour », parce que « la stabilité, la visibilité sont les conditions de la confiance, et donc de la croissance ».

Rappelons enfin que la réforme de l'assurance vie, produit toujours très prisé par les Français, devrait avoir lieu à l'automne dans le cadre du projet de loi de finances pour 2014.