L’OMS poursuit son combat contre l’obésité
un service de meilleurtaux.com

L’OMS poursuit son combat contre l’obésité

l'OMS lutte contre l'obésité

Afin de lutter contre l'obésité dans le monde, l'Organisation Mondiale de la Santé a adopté lundi une série de résolutions, comme réduire les quantités de sel ou encore taxer certains produits.

Les membres de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ont tenu, lundi 27 mai, une assemblée générale qui visait à trouver des mesures pour cesser la progression de l'obésité dans le monde d'ici à 2020. Un plan d'action a été établi, il souhaite surtout, grâce à certaines mesures, favoriser « l'accessibilité financière et la consommation de fruits et légumes ».

Alors que le nombre d'interventions chirurgicales de l'obésité ne cesse de progresser, cette maladie touche aujourd'hui 1,4 milliard de personnes de plus de 20 ans. D'après l'OMS, elle se définit comme « une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé ». On considère qu'une personne est obèse lorsque son indice de masse corporelle est supérieur à 30. Chaque année, ce sont 2,8 millions de personnes atteintes d'obésité qui en meurent, l'OMS parle d'une « épidémie mondiale ».


De ce fait, les 192 Etats membres de l'organisation ont adopté une résolution visant à réduire le nombre de décès causés par l'obésité. Parmi les mesures qu'ils veulent prendre : réduire de 30 % l'apport en sel dans l'alimentation, augmenter de 10 % l'activité physique, éliminer les acides gras industriels dans les aliments, promouvoir l'étiquetage nutritionnel des aliments préemballés, réduire la taille des portions, ou encore, taxer les produits jugés mauvais pour la santé.

Par conséquent, l'OMS a d'ores et déjà lancé un « appel à coopérer » aux entreprises agroalimentaires. Plusieurs grands groupes qui font partie de l'Alliance internationale des produits alimentaires et des boissons, tels que Coca-Cola, PepsiCo, Mac Donald's ou encore Nestlé, se sont déjà proclamés contre toute idée de taxation.

Il faut savoir que de nombreuses maladies « non transmissibles » peuvent être liées à l'obésité, c'est le cas des maladies cardio-vasculaires, des cancers, des maladies respiratoires chroniques ou le diabète. Pour l'OMS, il s'agit de faire reculer le nombre de décès causés par l'obésité, celle-ci étant le 5ème facteur de risques de décès. Ainsi, Francesco Branca, directeur du département Nutrition pour la santé et le développement de l'organisation, déclare que « la lutte contre l'obésité est une priorité, un des facteurs les plus importants pour lutter contre les maladies non transmissibles ».

Même si la lutte n'en n'est qu'à ses débuts, les premiers résultats enregistrés en Grande-Bretagne, en France ou à Singapour sont positifs. A l'heure où le nombre de cas d'obésité a doublé entre 1980 et 2008, ces résultats montrent que la combinaison de plusieurs actions peut permettre de combattre efficacement ce problème.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)