Nouveau traitement par l'insuline

Des scientifiques américains viennent de mettre au point une insuline, expérimentée avec succès sur des animaux, qui pourrait changer la vie des patients atteints de diabète. Grâce à elle, une injection par semaine (au lieu de plusieurs par jour) pourrait leur être suffisante.

Des chercheurs de l'université de Caroline du Nord et du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont mis au point une nouvelle manière d'administrer l'insuline, une hormone indispensable aux diabétiques de type 1, aussi appelé diabétiques insulino-dépendants. Afin d'équilibrer leur glycémie (taux de sucre dans le sang), ils devaient jusqu'à présent, à plusieurs reprises dans la journée, se faire des injections d'insuline.


Alors que la Semaine de prévention du diabète se déroule depuis lundi, une nouvelle manière d'injecter l'insuline, dite en nanoréseau, pourrait révolutionner la vie des patients. Même si l'expérience n'a pour le moment était réalisée que sur des souris diabétiques, les résultats sont très bons : une seule injection a permis de normaliser leur glycémie pour une période supérieure à une semaine, sans pic d'hypoglycémie ou d'hyperglycémie. En fait, l'hormone n'est libérée qu'en cas d'augmentation de la glycémie.

Les chercheurs ont utilisé le dextrane (qui est administré en perfusion en cas d'hémorragie) et l'ont modifié chimiquement. Il a été choisi en raison de sa biodégradabilité, de sa biocompatibilité et de sa facilité à le modifier.

Jusqu'à présent, aucune recherche n'avait pu permettre l'élaboration de ce traitement à base de nanotechnologies, les scientifiques espèrent maintenant pouvoir passer prochainement à des tests humains, ce qui constituera une nouvelle étape décisive dans la recherche de traitement du diabète.