Du cannabis bientôt dans les médicaments

Depuis samedi, un décret autorise l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) à examiner les demandes de mise sur le marché des spécialités pharmaceutiques à base de cannabis ou ses dérivés.

En permettant « la délivrance d'une autorisation de mise sur le marché » par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), le décret publié samedi au Journal officiel modifie le code de santé publique qui interdisait jusqu'alors l'emploi du cannabis ou ses dérivés, même à des fins thérapeutiques.

Le texte, signé par la ministre de la Santé Marisol Touraine et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, permet au directeur général de l'ANSM d'octroyer une autorisation de mise sur le marché à des spécialités pharmaceutiques à base de cannabis ou ses dérivés. « Dorénavant nous allons pouvoir étudier les dossiers des laboratoires qui souhaiteraient commercialiser en France des médicaments avec des dérivés cannabitiques », confirme l'ANSM.


En février dernier déjà, le ministère de la Santé s'était montré favorable à ce que l'ANSM étudie le cas de certains médicaments contenant des dérivés de cannabis, comme le Sativex, déjà disponible dans plusieurs pays européens comme l'Allemagne, le Canada et la Grande-Bretagne. Ce traitement, commercialisé par le laboratoire Bayer, est prescrit pour soulager les spasmes musculaires des personnes atteintes de sclérose en plaques, lorsque la prise d'autres médicaments ne les soulage pas suffisamment.

De même, d'autres médicaments à base de cannabis pourraient être autorisés comme le Bedrocan, le Bedica, le Bediol et le Bedrobinol (présenté sous forme naturelle, en feuilles ou fleurs séchées).