Inondations en Allemagne

L'agence de notation financière Fitch estime que les crues qui touchent actuellement l'Allemagne et le reste de l'Europe centrale pourraient être plus coûteuses que celles de 2002.

Ces dernières semaines, des inondations d'envergure internationale touchent l'Europe centrale pour la 3ème fois en 15 ans. En effet, les débordements de l'Elbe et du Danube atteignent en ce moment le Sud et l'Est de l'Allemagne, l'Autriche, la République tchèque, la Slovaquie et la Hongrie, et devraient coûter bien plus cher que les inondations de 2002, selon Fitch.

L'agence « s'attend à ce que les inondations en Allemagne puissent devenir encore plus coûteuses que les inondations de 2002 », a-t-elle indiqué dans un communiqué. En effet, cette année-là, les dégâts avaient coûté 1,8 milliard d'euros aux assureurs. Elle poursuit : « si les inondations actuelles évoluent comme attendu, les dommages pour l'économie s'élèveront à environ 12 milliards d'euros et les dommages assurés entre 2,5 et 3 milliards d'euros ».


Les dommages assurés seront nettement moins importants que les dommages enregistrés puisque les personnes habitant dans les zones inondables n'ont pas toujours la possibilité de s'assurer contre les catastrophes naturelles, ou alors à des prix très élevés. Globalement, précise Fitch, seules 32 % des assurances habitation incluent les catastrophes naturelles en Allemagne et de grandes disparités régionales existent : en Saxe, 42 % des gens sont assurés contre ce type d'événements, tandis qu'en Bavière, ils ne sont que 21 % à l'être.

Enfin, notons que l'essentiel des dommages devrait être recensé dans les domaines de l'assurance habitation, mobilier, automobile et de perte d'exploitation (pour les entreprises).