Sécurité routière : des mesures pour réduire le nombre d’accidents
un service de meilleurtaux.com

Sécurité routière : des mesures pour réduire le nombre d’accidents

Mesures de sécurité routière

Le ministre de l'Intérieur et le Conseil national de la sécurité routière (CNSR) proposent une série de mesures afin de lutter contre les accidents de la route. Parmi elles, l'installation de « boîtes noires » dans les voitures, l'interdiction du kit mains libres ou encore l'obligation pour les motards d'avoir à leur disposition un gilet fluorescent.

Vendredi, le Conseil national de la sécurité routière se réunissait en séance plénière pour se pencher, à la demande du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, sur la question de la sécurité routière. Le ministre voudrait notamment revoir le permis de conduire, réglementer la remontée inter-files des motards, ou encore introduire les « boîtes noires » dans les voitures.


Il a en effet annoncé « la mise en place, dès le mois prochain, d'un groupe de travail sur l'examen du permis de conduire. La dernière réforme date de 2009. Il faut aller plus loin, et notamment réduire le délai d'obtention du permis, qui est aujourd'hui en moyenne de 86 jours ». Il voudrait également « avancer sur la remontée inter-file », un sujet déjà abordé il y a quelques temps. Cette pratique est pour l'instant tolérée chez les motards mais illégale, il souhaite donc « travailler sur la base d'une expérimentation ».

De plus, en évoquant les « enregistreurs de données d'accidents, que certains appellent boîtes noires », il a expliqué que « ces instruments n'ont bien évidemment pas vocation à faire un historique des déplacements des conducteurs, mais simplement à connaître les événements techniques précédents de quelques secondes un accident ». Selon lui, la vitesse reste le principal facteur de mortalité et il est « convaincu que c'est en baissant davantage la vitesse sur les routes, et notamment les routes secondaires », que la mortalité diminuera.

Le CNSR a quant à lui voté pour l'interdiction d'utiliser les kits mains libres qui permettent de téléphoner grâce à des écouteurs, un casque ou une oreillette au volant. Selon lui, « une conversation téléphonique, quel que soit le type de téléphonie utilisé, est un facteur de distraction » susceptible de provoquer des accidents.


Il a également voté pour la généralisation du gilet fluorescent pour les conducteurs de deux-roues, avec obligation de le porter en cas d'arrêt d'urgence. En cas du non-respect de cette mesure, il suggère une contravention de 135 euros. Cependant, ces votes ne sont que de simples recommandations qui seront remises au ministre de l'Intérieur lors d'une prochaine réunion du Comité interministériel de la sécurité routière, prévue avant la fin de l'année. Enfin, lors d'un prochain vote, la proposition d'abaisser à 15 ans l'âge permettant d'accéder à la conduite accompagnée sera débattue.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €