Une nouvelle étude confirme le risque lié aux pilules nouvelle génération
un service de meilleurtaux.com

Une nouvelle étude confirme le risque lié aux pilules nouvelle génération

Pilule nouvelle génération

Une étude de l'Assurance maladie présentée hier confirme qu'un risque plus important d'embolie pulmonaire existerait pour les femmes qui prennent les pilules de dernière génération.

Dans le cadre de son plan d'action sur les contraceptifs oraux combinés (COC), l'étude présentée par l'Agence Nationale de sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) et réalisée par la Caisse nationale de l'Assurance maladie (CNAM) montre que le risque d'embolie pulmonaire serait deux fois plus important pour les femmes qui prennent les pilules de 3ème et 4ème génération que pour celles qui prennent les pilules des deux premières générations.

Menée sur plus de 4 millions de femmes âgées de 15 à 49 ans ayant eu au moins une pilule remboursée entre le 1er juillet 2010 et le 31 décembre 2011, l'enquête révèle aussi que l'âge et l'état de santé de la femme (diabète, hypertension, tabagisme) jouent un rôle important dans le risque d'embolie pulmonaire, d'infarctus du myocarde ou d'accidents vasculaires cérébraux.


Par ailleurs, la baisse des ventes de pilules de 3ème et 4ème génération qui avait été amorcée en début d'année s'est poursuivie en mai : en un an, les ventes ont diminué de 43 %.

Les ventes de pilules de 1ère et 2ème génération ont quant à elle progressé de 34 % et représentent désormais 73 % des ventes de pilules (contre 52 % un an plus tôt).Sur la période de décembre 2012 à mai 2013, les ventes de pilules de 2ème génération ont même augmenté de plus de 90 % par rapport à la même période un an plus tôt. Dans le même temps, les implants et les stérilets ont vu leurs ventes augmenter de 25 %.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)