Réforme des retraites : Marisol Touraine propose une hausse de la CSG
un service de meilleurtaux.com

Réforme des retraites : Marisol Touraine propose une hausse de la CSG

réforme des retraites

D'ici la fin du mois, le gouvernement devrait présenter les grandes lignes de la réforme des retraites aux partenaires sociaux. S'ils ont assuré ne pas toucher à l'âge de départ en retraite, il faut pourtant trouver de quoi financer celle-ci au plus vite.

Plusieurs options se sont alors présentées aux ministres. Une hausse de la TVA rapporterait beaucoup et rapidement, mais serait très inégalement ressentie, et notamment handicaperait les ménages les plus modestes. Une hausse des cotisations sociales aurait pu être envisagée, mais elle augmenterait sensiblement le coût du travail, et menacerait donc la compétitivité des entreprises. Difficile à considérer pendant un effort de croissance.

Après une semaine de présentation du projet au premier ministre ainsi qu'au président, Marisol Touraine, ministre des affaires sociales, semble avoir trouvé une solution, qui pourtant est loin de satisfaire tout le monde. Elle préconise une hausse de la CSG. Cette dernière est un impôt direct payé par les rentiers, les salariés et les retraités. Ce qui permettrait de renflouer les caisses de retraite à hauteur de 11 Millions à chaque point de CSG en plus.

Cette hausse de la CSG est finalement l'alternative la moins contraignante, car il est prélevé directement et à taux fixe. La hausse permet en outre de demander un effort commun à toutes les couches sociales pour un redressement efficace. Rappelons que la CSG concerne les revenus des actifs, du patrimoine mais aussi ceux des produits d‘investissement.

Marisol Touraine ajoute de même que le dispositif du rapport Moreau concernant l'allongement de la durée de cotisation pour la retraite se fera progressivement, et ne touche pas les travailleurs nés en 1955 et en 1956. Ils devront bien cotiser les 41.5 ans prévu par la loi Fillon de 2003. Le rapport Moreau rapportera à long terme mais n'a pas d'effet immédiat sur les 7 milliards de déficit estimé de la caisse des retraites.

Les syndicats quant à eux sont majoritairement défavorables à la solution portée par Madame la ministre des affaires sociales. Et estime que le gouvernement, qui avait promis qu'il n'y aurait pas de hausse d'impôts, devrait plutôt prévoir une réforme de structure plus complète. Ce qui n'est pas envisageable à l'aube d'une année d'élections : municipales et européennes.

En somme cette hausse de la CSG n'est encore qu'au stade de discussion, et si elle n'est pas idéale, aurait le mérite de rembourser le déficit assez rapidement. Grâce à ces cotisations dans toutes les couches de la société, elle représenterait alors un effort général de la population française.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)