accident vasculaire cérébral

La Journée Mondiale de l'Accident Vasculaire Cérébral est célébrée chaque année, le 29 octobre. C'est l'occasion de sensibiliser le plus grand nombre de personnes. L'objectif est d'essayer de démontrer que, contrairement aux idées reçues, les personnes âgées ne sont pas seules à être sujettes aux AVC. En effet, une étude parue dans The Lancet prouve que les AVC ont augmenté de 25% en 25 ans chez les 20-64 ans. Un phénomène qui s'explique par la malbouffe et la sédentarité croissante chez les jeunes dans les pays en développement. En France, c'est le tabagisme qui est à blâmer. Celui-ci, cumulé avec l'obésité ou le diabète, peut être fatal. On a même déjà recensé des cas d'AVC chez les nourrissons et les enfants.


L'ancienne ministre de la santé, Roselyne Bachelot, avait révélé en 2009 un chiffre alarmant : chaque année, 155.000 personnes seraient touchées par les attaques cérébrales. L'AVC est aujourd'hui la troisième cause de mortalité en France et la première chez les femmes de tous âges confondus. Une personne est attaquée toutes les quatre minutes. L'AVC survient lorsqu'un vaisseau se rompt ou est bouché par un caillot de sang et qu'il ne peut plus irriguer le cerveau correctement. Si vous constatez les symptômes de l'AVC sur vous-même ou sur un tiers, contactez immédiatement le 15. La victime doit être prise en charge dans des trois heures afin d'éviter les lésions cérébrales irréversibles. Pensez à allonger la victime afin de faciliter la circulation sanguine. 70% des personnes ayant fait un AVC présentent des séquelles définitives (hémiplégie, trouble de la parole, handicap…).

Voici les principaux signes avant-coureurs de l'AVC. Ils peuvent durer 10 à 15 minutes. Il faut agir immédiatement :

- Difficulté à s'exprimer et à répondre à des questions basiques (son nom, son âge)

- Trouble de la motricité (difficulté à maintenir les bras ou les jambes en l'air pendant dix secondes)

- Sentiment de picotements ou paralysie d'un côté du corps

- Éventuelle paralysie faciale (incapacité de sourire)

- Fortes douleurs à la tête ou trouble de la vue

- Vertiges