La France a bien su maîtriser ses dépenses de santé
un service de meilleurtaux.com

La France a bien su maîtriser ses dépenses de santé

OCDE bilan dépenses santé France

La crise économique a eu un impact direct sur les dépenses de santé des pays de l'OCDE dont la France. Si certains pays membres ont noté une diminution de leur croissance, d'autres ont vécu un recul de ces dépenses. Ces découpes budgétaires peuvent être graves et l'OCDE s'inquiète des conséquences de ces évolutions pour les personnes les plus sensibles.

Dans son « Panorama santé 2013 », l'OCDE relève que ce ralentissement généralisé s'effectue depuis 2008. La France n'a pas été épargnée par la crise et ses dépenses de santé en ont également pâti. Cependant, le cas de la France n'est pas le plus grave dans la liste des pays de l'OCDE. En effet, si la part des dépenses de santé représentait en moyenne 9,3% du PIB des pays membres en 2011, à cette même année, en France, elles tablaient à 11,6%. Ce taux est inférieur à celui des Etats-Unis (17,7%) et des Pays-Bas (11,9%) mais demeure l'un des plus élevés à côté de l'Irlande ou de la Grèce par exemple.


L'Organisation de Coopération et de Développement Economiques félicite néanmoins la France pour la maîtrise de ses dépenses au cours des dernières années. L'organisme rappelle tout de même que le pays demeure un « mauvais élève concernant la part des médicaments génériques dans la consommation totale de médicaments et l'incite à poursuivre ses efforts ».

La diminution de ces dépenses s'est tenue principalement via une refonte des prix des biens médicaux et des restrictions multiples dans le secteur hospitalier. Cela se traduit directement par une plus faible propension des campagnes de prévention santé (tabagisme, obésité ou alcool). Les séjours hospitaliers ont également diminué chez presque tous les pays de l'OCDE. En 2000, un patient restait en moyenne 9,2 jours dans les locaux contre 8 jours en 2011…

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)