Des radars factices bientôt sur les routes !
un service de meilleurtaux.com

Des radars factices bientôt sur les routes !

De faux radars sur les routes

4 200 radars automatiques fixes installés, c'est le seuil du nombre de radars maximum autorisés en France, décrété l'année dernière par le ministère de l'Intérieur. Dans le but de diminuer le nombre de décès sur les voies, mais également de contourner dans la légalité ce seuil, le gouvernement aurait trouvé la parade. Inspiré de la Grande Bretagne et de la Suisse, un nouveau genre de radar s'est établi dans ces pays : il s'agit de faux radars ! Boîtiers et installations ressemblants fortement à leur homologue, la structure du radar serait toutefois creuse selon Auto Plus. Les premières installations devraient avoir lieu après au comité interministériel de la sécurité routière (CISR) en juin. « Absolument faux ! » selon un membre du conseil national de la sécurité routière (CNSR) interviewé par Le Figaro. Il assène qu'« Au contraire, sur la question des radars, les autorités veulent jouer l'apaisement avec les conducteurs. Il n'est absolument pas question d'une telle mesure dans nos réunions, pas plus que d'éventuelles consultations avec les autorités britanniques ou suisses sur le sujet ».


Une mesure déjà critiquée par les associations

La Ligue de défense des conducteurs estime qu'«il s'agit de mettre en place un régime de la terreur». Pierre Chasseray, délégué général de l'association 40 millions d'automobilistes, considère que cet aménagement ne serait pas d'une grande utilité puisque la vitesse est responsable de moins de 10% des accidents qui ont eu lieu sur les autoroutes. Quant aux voies secondaires, seuls 25% des accidents sont causés par la vitesse. Il affirme de surcroit qu' « Au lieu d'augmenter le nombre de cabines, une idée judicieuse consisterait à désactiver certains de nos boîtiers. On créerait ainsi l'effet placebo recherché tout en réduisant les coûts d'exploitation ».

Autre solution : les radars réels... itinérants

Auto Plus révèle une autre possibilité dans la lutte du gouvernement contre la vitesse au volant. En effet, un appareil (réel, quant à lui) élaboré en Suisse et baptisé "le Lidar", serait capable d'être déplacé fréquemment à différents endroits. Cela permettrait à l'automobiliste de garder une allure conforme aux limitations de vitesse durant tout le trajet. Il possède un avantage non négligeable car il peut flasher dans les deux sens et aurait un rendement hautement supérieur à la moyenne. Mais son prix refroidirait quelque peu les ambitions du gouvernement. Et pour cause : 120 000 euros l'unité hors entretien, alors que le coût d'un radar traditionnel est de 75 000 euros.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €