Rénégocier son prêt immobilier : mode d’emploi
un service de meilleurtaux.com

Rénégocier son prêt immobilier : mode d’emploi

Renégocier son prêt immobilier

Les rénégociations de contrats représentent aujourd'hui 6% des dossiers de crédits immobiliers, ce qui correspond à 340 cas pour le premier trimestre de l'année, sur un total de 5592. Les Français ont en effet bien saisi qu'il était indispensable de s'entretenir avec une personne compétente pour rediscuter des termes du contrat qu'ils ont souscrit lors des mois ou des années précédentes, afin de bénéficier des taux avantageux mis en place depuis. Par ailleurs, des chiffres très encourageants sont tombés hier : les taux d'emprunts immobiliers n'ont jamais été aussi bas, toutes durées et régions confondues. Ainsi, les meilleurs taux tournent aujourd'hui autour de 2,5 et 3%.
Nous vous donnons toutes les pistes nécessaires pour renégocier votre contrat immobilier.


Les conditions requises

Tout d'abord, il faut savoir que l'examen de votre prêt ne sera possible que si vous avez emprunté de l'argent à un taux supérieur d'1 point aux taux pratiqués actuellement (taux à 3,8% comparativement aux 2,8% actuels, par exemple). Si vous ne remplissez pas cette condition, votre demande ne sera pas prise en compte. Ensuite, si la renégociation est acceptée, elle s'effectuera sous forme d'années : la durée de votre prêt sera écourtée mais vos remboursements mensuels, eux, ne seront pas réduits.

Concrètement, quelles sont les démarches à suivre ?

Deux possibilités s'offrent à vous : contacter un courtier de manière à lui demander ce qui est envisageable dans votre cas, ou prendre rendez-vous avec votre banquier en personne.

De la même façon, il est possible de renégocier l'assurance crédit qui vous protège en cas d'incapacité de paiement, si vous en avez souscrit une lors de l'achat de votre bien. Les tarifs ont également baissé aujourd'hui et il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence : si vous avez choisi de faire assurer votre prêt par votre banque, cette dernière ne peut pas vous empêcher de résilier le contrat et d'opter pour une offre plus compétitive, à garanties égales. Il vous faudra alors effectuer la résiliation par courrier recommandé, deux mois minimum avant la date butoir de l'échéance annuelle.

L'impact de la loi Hamon

La loi Hamon, qui a été publiée en mars dernier, va également permettre aux acheteurs d'emprunter dans de meilleures conditions : un délai plus long concernant le choix de l'assurance-emprunteur va être mis en place. Les consommateurs bénéficieront désormais d'un an de réflexion afin de trouver l'offre la plus adaptée à leurs besoins et à leur budget, contre 10 jours auparavant.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)