Assurance Maladie : 4490 emplois supprimés d’ici 2017
un service de meilleurtaux.com

Assurance Maladie : 4490 emplois supprimés d’ici 2017

Suppression de postes à la CNAM

En effet, le conseil d'administration de la Caisse Nationale d'Assurance Maladie a validé la feuille de route 2014-2017, dans laquelle la convention d'objectifs et de gestion (COG), qui fixe les orientations et moyens attribués pour quatre ans, prévoit qu'un départ à la retraite sur deux ne sera pas remplacé. La précédente COG prévoyait déjà 4000 suppressions de poste jusqu'en 2013, et s'inscrivant dans le contexte économique actuel, la nouvelle poursuit la réduction d'effectifs jusqu'à plus de 6%.

Les syndicats craignent « l' asphyxie »

Cette convention, qui doit encore être signée par l'Etat, a obtenu l'avis favorable de quinze administrateurs (comme le Medef et le CGPME), et l'avis défavorable de treize autres, dont la CGT, CFE-CGC et notamment la Force Ouvrière qui qualifie la CNAM comme « asphyxiée » par ces mesures (sept autres administrateurs ne sont abstenus, dont la CFDT) qui, selon le syndicat, compromettraient les missions traditionnelles et nouvelles de celle-ci (comme le renforcement de la lutte contre la fraude, ou encore la gestion du risque). Marc Bilquez, secrétaire confédéral à FO, rappelle dans un communiqué que sur 85.000 postes en 2003, 16.000 ont disparu en dix ans. Pour lui, « la tension est au maximum », car « aujourd'hui, tous les progrès que l'informatique permettait de faire sont déjà réalisés. Au-delà, c'est l'équilibre de l'Assurance maladie qui est en cause. »


Dans le détail, chaque année, entre 2.300 et 2.500 départs à la retraite sont prévus, ce qui représente donc 9.600 départs entre 2014 et 2017. Le taux de remplacement prévu dans la convention étant de 53%, il y aura 5.110 recrutements et 4.490 départs non remplacés. Les effectifs passeront de 69.900 cette année à 66.600 à la fin du quinquennat.

Réduire pour mieux optimiser

Selon le président de la CNAM, Michel Régereau, qui préfère voir le côté positif, la COG « conforte l'Assurance maladie dans ses missions de garant de l'accès aux droits et aux soins, de gestion du risque sur l'ensemble du système de soins ». Il souligne aussi le fait que le texte prévoit une augmentation de 2% par an des fonds consacrés à la prévention, ainsi que l'augmentation des seuils de la Couverture Maladie Universelle complémentaire (CMU) et de l'aide à la complémentaire santé. De plus, la COG "adapte la capacité d'intervention des Caisses, via les fonds d'action sanitaire et sociale, à l'augmentation des seuils de la CMU complémentaire et de l'aide à la complémentaire santé", et prévoit une réduction des coûts de gestion de 3% d'ici 2017.

Par ailleurs, la réduction des effectifs sera valable également pour les autres caisses de la Sécurité sociale. Ainsi, des suppressions de postes sont aussi envisagées dans les caisses de retraite et les Urssaf, grâce auxquelles le gouvernement souhaite réaliser une économie globale de 1,2 milliard d'euros. La partie vieillesse envisage la mise en place d'un compte pénibilité, qui permettrait quelques centaines de postes créés et donc de recrutements.

Un nouveau conseil d'administration est convoqué pour le 03 septembre afin de faire un nouveau point.

Autres Nouveautés

D'ici 2017, les caisses devront aussi mettre en place le tiers payant généralisé chez le médecin, qui évitera au patient d'avancer les frais lors de sa consultation. La CNAM pilotera également le déploiement du dossier médical partagé, afin de centraliser toutes les informations médicales des assurés.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)