Rentrée : notre point complet sur l'assurance scolaire
un service de meilleurtaux.com

Rentrée : notre point complet sur l'assurance scolaire

L'assurance scolaire de votre enfant

Aujourd'hui, c'est la rentrée ! Les cartables sont prêts et pleins à craquer de cahiers et agendas tous neufs, et vos enfants, comme les quinze millions d'élèves qui reprennent le chemin de l'école ce mardi, sont habillés coiffés, et prêts à partir. Mais ne manque-t-il pas quelque chose ? Faut-il une assurance scolaire? Celle-ci est-elle obligatoire ? Pas de panique ! Toutes vos questions trouveront leur réponse.

Leçon 1 : est-elle obligatoire ?

Bien que la loi datant du régime de Vichy la rende obligatoire, aucun décret ne fut appliqué. La dernière circulaire sur le sujet est de 2011 et affirme que « l'inscription d'un enfant dans un établissement scolaire, tout comme sa participation aux activités scolaires obligatoires (…), ne peut être subordonnée à la présentation d'une attestation d'assurance ». Donc, ce n'est pas obligatoire en théorie.


Par contre, cette circulaire précise que « l'assurance est en revanche obligatoire pour les activités facultatives ». Avec la généralisation des rythmes scolaires à tous les établissements du primaire, le scolaire, le périscolaire, le péri-éducatif et l'extrascolaire sont à présent des mots qui déterminent le rôle de l'assurance scolaire. Par exemple, pour une sortie scolaire, votre enfant doit être assuré. Cette dernière étant obligatoire pour certains cas de figures, il est fortement recommandé d'en avoir une.

Leçon 2 : évitez les doublons

Attention, ne vous précipitez pas tout de suite pour en souscrire une !

Renseignez-vous d'abord auprès de votre assureur, car il est possible que votre enfant soit déjà couvert par le biais d'autres assurances, notamment la responsabilité civile, qui couvre les dommages que votre enfant fait subir aux autres (corporels, matériels et immatériels) et la garantie accidents, qui couvre les frais dans le cas où c'est votre enfant qui est victime (dommages corporels et/ou matériels).

Il y a aussi votre assurance multirisques habitation qui inclut en général la responsabilité civile de toute votre famille.
Téléphonez donc à votre assureur pour obtenir les détails de votre contrat et en avoir le cœur net, car vous n'avez peut-être rien à souscrire en plus.


Leçon 3 : Que couvre l'assurance scolaire ?

Celle-ci offre une couverture pour tous les dommages causés aux autres par vos enfants, comme des lunettes cassées, des vêtements arrachés, et des blessures (bras cassé, etc…) ; ainsi que ceux occasionnés à vos enfants. Jusque-là, rien de compliqué. Mais c'est plutôt l'application selon les activités qui est à retenir.
Les activités obligatoires faisant partie du programme scolaire et de l'emploi du temps de l'élève ne nécessitent pas l'assurance scolaire. Il s'agit des sorties scolaires type piscine, course, gymnase. Egalement, pendant le ramassage scolaire, c'est le département qui est responsable.
Si, par contre, votre enfant va à l'école en deux roues, il n'est pas couvert et cette situation requiert une responsabilité civile automobile (pour les dommages causés à un tiers) ainsi qu'une garantie individuelle conducteur (pour soi-même).

A contrario, l'assurance scolaire est obligatoire et nécessaire pour les activités facultatives que l'école propose. Celles-ci incluent en général le déjeuner, voire une ou plusieurs nuits quelque part et débordent des horaires habituels, comme des séjours à l'étranger, au musée, ou des classes de découverte. L'assurance scolaire peut aussi vous être demandée pour la garderie ou la cantine.

Leçon 4 : Formules et prix

En règle générale, l'assurance scolaire prend en charge les frais médicaux et dommages causés ; et comprend des garanties pour le vol de cartable, le bris de lunettes, le, capital invalidité, des frais de rattrapage scolaire, etc.


Le montant de la cotisation va de 5,99 euros (par Assurmix, qui compte cette année séduire à coups de prix très bas) à 70 euros par an, dépendant du niveau de garanties. Certains contrats proposent des garanties complémentaires, telles que le service d'assistance. Celui-ci garantit par exemple le vol d'objets comme un instrument de musique, offre un service de conduite à l'école, et donne aussi la possibilité à un enfant malade ou blessé de prolonger sa scolarité à la maison.

Il existe des formules « assurance scolaire et extrascolaire » de 15 à 40 euros, qui élargissent encore la couverture davantage, pour couvrir l'enfant partout, tout le temps, toute l'année (même en dehors de l'école, pendant ses loisirs et ses vacances).

Ces assurances peuvent être souscrites auprès d'un assureur, ou à l'école, par le biais d'une association de parents d'élèves. Soyez bien informé des exclusions de garanties en choisissant votre contrat.

Si votre enfant va à l'école privée, vérifiez si l'assurance est comprise dans les frais de scolarité, comme c'est souvent le cas.

Leçon 5 : Une rentrée sur les chapeaux de roues

Cette rentrée s'avère très tendue, du fait des nouveaux rythmes et de leur difficulté d'application. Vincent Peillon a initié ce projet en 2012 pour alléger les journées des élèves en répartissant le temps sur neuf demi-journées. Le ministère de l'éducation a donc prévu de mettre en place des activités périscolaires et complémentaires, jumelées au temps scolaire. Or, l'organisation de ces nouveaux emplois du temps donne lieu à des difficultés, mais a aussi une incidence sur l'assurance scolaire et sur la sinistralité. On attend une hausse du nombre de sinistres, justement en lien avec ces nouvelles activités périscolaires que la réforme introduit. En effet, les établissements qui ont appliqué la réforme depuis 2013 ont noté une augmentation de la sinistralité dans l'école, et spécialement dans les déplacements internes. En 2013 et 2014, 54,6% des accidents déclarés ont eu lieu dans la cour de récréation, contre 10% sur le trajet de la maison à l'école. L'assurance scolaire n'est donc pas obligatoire, mais ce qui est sûr, c'est qu'elle est vigoureusement préconisée.

Vous êtes maintenant incollable sur l'assurance scolaire, et en cas de contrôle, vous auriez 20/20, n'est-ce pas ?
Bonne rentrée à tous !

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)