Le nouveau marché de l'Aide à la Complémentaire Santé (ACS)
un service de meilleurtaux.com

Le nouveau marché de l'Aide à la Complémentaire Santé (ACS)

La réforme de l'ACS

Ce mercredi, les responsables du Fonds CMU ont rencontré l'Association des journalistes de l'information sociale (AJIS) concernant l'Aide à la Complémentaire Santé (ACS). En effet, celle-ci est en attente de la parution du décret la concernant, et le nombre de bénéficiaires de cette aide ayant grimpé de 15% en 2013, c'est un marché à prendre en compte par les organismes complémentaires et mutuelles.

La réforme de l'ACS

Déjà en juin, l'ACS faisait l'objet d'une réforme, dans le cadre de la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS), et la direction de la Sécurité sociale (DSS) a répondu au souhait du gouvernement (qui voulait consulter les organismes complémentaires pour élaborer le projet de décret) en lançant une consultation publique sur cette réforme. Cette dernière précisait les conditions de mise en concurrence des contrats éligibles à l'ACS et le cahier des charges des dominantes de l'offre. Le projet formule trois paniers de soins, notamment pour le dentaire et l'optique.


A la fin du mois de juin, le gouvernement déposait, dans le cadre du projet de la LFSS, un amendement qui élargissait le bénéfice de l'ACS aux contrats collectifs facultatifs. Les groupes complémentaires et les mutuelles pourront donc proposer une offre groupée en coassurance.

Selon le Fonds CMU, seront retenus une trentaine d'organismes complémentaires. «Le dispositif fait que les frais de gestion et notamment de marketing seront réduits, puisqu'en quelque sorte, les prospects sont amenés par les caisses», a précisé Vincent Beaugrand, le directeur du Fonds CMU. Il espère notamment que ces organismes engageront une « politique commerciale » pour viser le même but.

Les bénéficiaires de l'ACS

Potentiellement, ceux-ci s'élèveraient à 2,5 millions, en sachant que seulement 1,2 million de personnes la demandent, et que 80% d'entre elles s'en servent pour souscrire une complémentaire santé. Pourquoi alors plus de la moitié des particuliers qui y ont droit ne la demandent pas ? La raison est en grande partie le manque de diffusion de cette aide. Contrairement à la Couverture de Maladie Universelle (CMU) qui est largement répandue, très peu de personnes connaissent l'existence et leur éligibilité à cette assistance. De plus, les démarches administratives pour y accéder sont assez lourdes.

Le Fonds CMU garantit la simplification de ces démarches et une plus grande lisibilité de l'offre. Le budget rectificatif de juillet de la Sécurité sociale a rallongé de six mois le délai de mise en place du nouveau dispositif, afin de mieux accompagner les intéressés. En effet, pour continuer à bénéficier de l'ACS, il leur faudra changer de complémentaire santé.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)