En attendant les modèles du Mondial de l'Auto 2014...
un service de meilleurtaux.com

En attendant les modèles du Mondial de l'Auto 2014...

En attendant les modèles du mondial 2014...
Dossier Spécial
  • » Mondial de l'Automobile 2014 : présentation
  • » Les voitures de luxe
  • » Les véhicules de collection
  • » Bilan 2014 et retour sur 2012

Le mondial de l'Auto… tous ces bolides rutilants et scintillants, tout ce neuf qui n'a jamais été touché et dont le parfum vous intoxique, toutes ces couleurs et ces coupes modernes… Malheureusement, le retour à la réalité est parfois cruel : ces modèles ne sortiront que dans quelques mois, et en attendant, vous passionné d'automobile, vous n'avez rien à vous mettre sous la dent…. Votre frustration est éphémère, puisque pour vous aider à patienter, nous allons faire un bilan du salon de cette année, parler des dernières nouveautés technologiques dans le domaine automobile, et surtout , si vous ne pouvez pas vous retenir plus longtemps d'acheter une voiture, sachez que les modèles du salon de l'auto 2012 sont disponibles, et nous allons vous en rappeler les meilleurs modèles !


Les modèles du salon 2012 en vente

L'édition du salon Mondial de l'Automobile 2012, qui s'est tenue au parc des expositions de la Porte de Versailles, a vu naître quelques belles nouveautés, qui ont ravivé l'image de leurs marques respectives. Par exemple, la Zoé de Renault a fait une entrée remarquée. Première citadine électrique de la marque et conseillée par 97% de ses utilisateurs, elle contribue au record en termes de ventes globales et d'immatriculations de véhicules électriques en France atteint ce mois de septembre (1544 immatriculations). L'Opel Adam et la Citroën DS3 cabriolet ont également fait leurs débuts prometteurs il y a deux ans. La marque Dacia, quant à elle, lançait ses Logan II, Sandero II et Sandero Stepway II. Comme Dacia, certains constructeurs ont plutôt misé sur une nouvelle version de leurs modèles existants que sur une nouveauté, comme la nouvelle S3 d'Audi, ou la Ford Fiesta restylée, ou encore la nouvelle Hyundaï I30. En 2012, on attendait certaines marques au tournant, mais elles ont assuré l'avenir. On pense bien sûr à Peugeot qui a présenté sa nouvelle 2008 concept, et sa 208 GTI ; mais aussi à Mini, dont les Cooper Paceman et Cooper Works Countryman ont fait sensation. Tous ces modèles sont aujourd'hui disponibles, et ce qui est intéressant, c'est qu'après plus d'un an, ils ont tous été testés, jaugés, notés. Vous pouvez ainsi connaître leurs forces et leurs faiblesses. Par exemple, vous trouverez ici sur le site de l'Argus tout ce qu'il y a à savoir sur la Citroën DS3 cabriolet.

Les dernières nouveautés technologiques

Cette année, le mondial a été le théâtre de nouvelles technologies incroyables, qui laissent entrevoir le futur de plus près. Des innovations bluffantes et des avancées plus discrètes mais tout aussi impressionnantes. La vague de l'électrique, comme vous allez le voir, est en route ; et les constructeurs l'ont compris : mieux vaut attraper le train que de rester sur le quai. D'abord, chez Audi, AMG et Ferrari, on met au point des systèmes de turbo entraîné électriquement (V6 TDI), ce qui réduira la consommation de carburant et améliorera les performances. En effet, beaucoup d'ingénieurs se penchent sur toutes les manières d'associer un moteur alternatif à pistons avec des turbomachines, ce qui représente un panel de possibilités intéressantes et inexploitées. Le concept Kia Optima T-Hybrid, présenté au mondial cette année, représente cette tendance et la prochaine chaîne de traction « mild hybrid » du constructeur, à un coût abordable. C'est un prototype qui a deux particularités : un réseau 48 V alimenté par une batterie au plomb et au carbone, et l'utilisation d'un compresseur électrique sur le moteur thermique.


 

L'électrique et l'hybride progressent donc, tandis que la connectivité nous rattrape carrément. Car la star du moment, c'est bien sûr la voiture automatisée. La Google Car l'a fait, mais tout le monde est dans la course pour celui qui la mettra dans les mains des particuliers le premier :

  • AKKA Technologies ont exposé leur concept-car LINK&GO, petit véhicule électrique avec ou sans conducteur. Il comprend un mode automatique pour se garer ou aller sur des voies spéciales, grâce à des capteurs embarqués (caméras, lasers, centrale inertielle) et à un programme de réalité augmentée. En utilisant les technologies IT et le big data, la marque qui collabore avec Dassault Systèmes veut être un acteur décisif de la mobilité connectée et mettre l'usager au cœur de ses projets.

  • GM et sa filiale Opel promettent, quant à eux, une voiture automatisée d'ici deux ans. Leur Insignia sera aussi équipée de capteurs, et devrait donc prendre la main dans les embouteillages, sur autoroute, et à basse vitesse.

Les équipementiers automobiles, comme TRW, testent déjà des véhicules de démonstration sur circuit. Radars et caméras dernières génération, direction à assistance électrique (EPS), contrôle électrique de stabilité (EBC), régulateur de vitesse intelligent… Toutes les pièces s'emboitent pour créer ce puzzle parfait : un véhicule presque intelligent, sur lequel on peut reprendre la main à tout moment. TRW travaille également sur un concept de système de détection à 360°, qui activera l'aide au changement de voie pour dépasser automatiquement les autres voitures.

Les cabinets PwC et Stategy&, en collaboration avec le Center of Automotive Management (CAM) ont mené une étude appelée « Connected c@r 2014 » qui établit justement le constat suivant : l'avenir appartient aux véhicules connectés. « Une telle évolution ouvre un formidable potentiel de croissance pour les constructeurs automobiles. Les applications de sécurité et d'aide à la conduite seront les grands sujets porteurs pour les années à venir », affirment les trois partenaires.


Parallèlement, dans le cadre du programme HyWay, coordonné par le Pôle de Compétitivité Tenerrdis, Symbio FCell a présenté le 14 octobre à Grenoble la première mise en œuvre mondiale d'un écosystème automobile hydrogène à échelle réelle. La société a déployé une flotte de 50 véhicules utilitaires hybrides électriques (Kangoo ZE) associant batteries et prolongateur d'autonomie pile à hydrogène. De ce fait, ils répondent aux besoins des entreprises qui cherchent une solution zéro émission viable économiquement, et avec une autonomie bien supérieure aux solutions à batteries. Grâce à la pertinence de ce système, et au cumul d'expériences réussies, notamment avec Solvay et La Poste, Symbio FCell se place pionnier sur le marché de la flotte automobile d'entreprise.

Par ailleurs, d'autres avancées technologiques, moins bruyantes mais tout aussi prometteuses, font leurs premiers pas. Dans cette lignée, la fibre de carbone. C'était un matériau high-tech et très onéreux il y a quelques années, et il n'était utilisé que sur de très rares et chères automobiles sportives. Aujourd'hui, le matériau est toujours haut de gamme, mais est de plus en plus courant et son coût de production devrait baisser de 90% prochainement. Un spécialiste de la fibre de carbone travaille notamment avec Audi et BMW, moyennant de gros investissements. On devrait donc d'abord en trouver sur les modèles de luxe, jusqu'à voir le matériau se démocratiser à toutes les gammes dans les années à venir.

De son côté, Mercedes mise sur la sécurité en travaillant sur un assistant de conduite nommé le « Blind Spot Assist », qui avertit le conducteur en cas de danger dans ses angles morts. Il prévient aussi en cas de risque de collision avec un objet inanimé. Des tests doivent encore être réalisés, mais le dispositif est « techniquement abouti » selon Sven Ennerst, responsable de l'ingénierie chez Daimler, et une mise en service proche est envisagée.


Egalement, le riz devrait trouver une seconde vie dans nos pneus ! En effet, Goodyear, qui travaillait sur l'utilisation de l'huile de soja dans la fabrication des pneus, se penche maintenant sur de la silice obtenue à partir de cendres de combustion de déchets de riz pour remplacer les dérivés pétroliers. « Les déchets de riz, auparavant éliminés en décharge, connaissent aujourd'hui une deuxième vie », confirme Goodyear. Dans la même démarche, le pneu Premier A/S de Michelin décèle une technologie étonnante appelée Evergrip. Sa particularité : il se régénère au fil du temps et de l'usure. Comment ? Les rainures d'un pneu classique s'affinent à force que l'enveloppe se désépaississe, et deviennent moins profondes. A l'inverse, les rainures de la bande de roulement de ce pneu dernière génération, qui se désépaissit également au rythme des kilomètres, s'élargissent. De plus, le pneu dévoile 150 lamelles supplémentaires, et la gomme est composée de silice et d'huile de tournesol. Les pneus sont effectivement une belle source d'inspiration pour les constructeurs, puisqu'on a pu voir au salon de cette année la Coms, voiture 100% électrique, qui étrenne des prototypes de pneus sans chambre à air qui absorbent les chocs grâce à des lames. Visiblement, les heureux possesseurs de ce véhicule qui vient d'arriver au Japon, et qui est disponible en auto-partage à Grenoble depuis le 06 octobre, n'auront jamais à changer un pneu !

 


Pour finir avec les nouveautés de cette année, voici des concepts innovateurs qui vous feront rêver : la voiture électrique la plus rapide du monde dont le but est de franchir les 800km/h (équipée d'un moteur électrique de 3000 chevaux !) ; la Voxan, moto électrique de 200 chevaux qui passe de 0 à 100km/h en 3,4 secondes ; et notre favorite : l'Eolab, concept-car hybride, qui ne consomme qu'un litre de carburant aux 100km/h.

Bilan de l'année

Cette édition du Mondial de l'Auto 2014 a encore été l'occasion de découvrir toutes les merveilles du monde automobile. Elle a attiré plus d'1,2 million de visiteurs, et l'exposition "l'Automobile et la Mode" a, quant à elle, eu beaucoup de succès en attirant 75% des visiteurs. Les avancées technologiques étaient bien sûr au premier plan, faisant de ce salon le temple de la haute technologie : ordinateurs de bord, écrans tactiles, applications mobiles embarquées, reconnaissance vocale, accès internet, services liés au cloud, instrumentation numérique, pilotage automatisé, motorisations hybrides ou électriques. Tous ces assistants numériques seront les accessoires de nos prochaines voitures : des voitures connectées, et qui communiquent entre elles.

Selon les estimations de Pwc Strategy, ces voitures devraient générer 31,87 milliards d'euros en 2015, et plus de 115,2 milliards d'euros en 2020, soit presque 4 fois plus ! C'est donc normal que les constructeurs se battent tous pour faire partie de ce marché grandissant. Ceux-ci créent leur propre plateforme ou, plus souvent, se rallient aux géants Google, Apple et Microsoft.


Pendant ces quinze jours, on a aussi assisté à toutes les alternatives écologiques et économiques qui ont été mises en place, notamment avec les nouvelles motorisations ; mais le salon a aussi mis l'accent sur la sécurité et le confort. La voiture propre, moins énergivore, et plus ergonomique et pratique n'est plus une utopie : les carnets de commande se remplissent. Les stars de ce mondial : la Tesla Model S, 100% électrique et presque 500 kilomètres d'autonomie ; la Fiat 500X, la Renault Espace, la Mercedes AMG GT, la Jaguar XE, la Mini 5 portes, la Peugeot Quartz, la nouvelle MX5 de Mazda et la nouvelle Mustang de Ford.

Conclusion de ce mondial : la révolution automobile est en route, montez à bord !

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €